Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Yamina Vierge « Les sans-papiers peuvent être bénévoles d’une association »

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Interview de Yamina Vierge, responsable du pôle vie associative à la Cimade

Des migrants arrivés en France peuvent-ils être bénévoles dans une association ?

Il n’y a pas de problème pour la participation d’étrangers à la vie d’une association. Ils peuvent tout à fait être bénévoles ou même adhérents. Et cela, quelle que soit leur situation. Il y a les réfugiés qui bénéficient de la protection du pays d’accueil et disposent d’un droit au séjour et au travail. Les demandeurs d’asile, eux, sont en attente du statut de réfugiés. Ils n’ont qu’un droit au séjour temporaire et n’ont pas droit au travail. Il y aussi les personnes à qui a été refusé le droit au séjour et qui se trouvent alors en situation irrégulière. Ce sont les « sans-papiers ». Beaucoup de personnes passent d’un statut à l’autre.

Cette précarité est-elle un frein à l’engagement associatif ?

Certainement. Les demandeurs d’asile et les sans-papiers doivent mettre beaucoup d’énergie pour gérer leur vie quotidienne, ce qui les rend moins disponibles pour s’engager dans une[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[INTERVIEW] « Le bénévolat peut faire peur »

[INTERVIEW] « Le bénévolat peut faire peur »

Interview de Stéphanie Andrieux, fondatrice et directrice de Benenova Y a-t-il une « fracture sociale » au sein du bénévolat ? Oui, c’est une réalité palpable et qui est[…]

Qui es-tu bénévole ?

Qui es-tu bénévole ?

[INTERVIEW] Modèle économique des associations : « Il y a des gagnants et des perdants »

[INTERVIEW] Modèle économique des associations : « Il y a des gagnants et des perdants »

Les associations à la loupe

Les associations à la loupe

Plus d'articles