Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Vie associative : 0 ministre - mais 300 bonnes pratiques!

Michel Lulek
Vie associative : 0 ministre - mais 300 bonnes pratiques!

© Lasserpe

Tandis que la vie associative n’a pas encore trouvé sa place dans le nouveau gouvernement, les Waldeck, prix décernés par le Mouvement associatif, mettent en évidence la vitalité et l’innovation des associations sur le terrain. Entre les deux, le fossé relève-t-il de l’ignorance ou de l’indifférence ?

Le 20 mai, la Première ministre, ­Élisabeth Borne, présentait son gouvernement. Qui remplacerait Sarah El Haïry au poste de secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de la Vie associative ? La réponse est tombée comme une douche froide : personne.

Déception

Aussitôt le Mouvement associatif a réagi : « Les espoirs étaient forts que la vie associative, l’engagement et l’économie sociale et solidaire trouvent des interlocuteurs politiques identifiés, à la hauteur des promesses d’un mode de gouvernance renouvelée, de l’intérêt des Françaises et des Français pour les associations, et face aux crises en chaîne que notre société connaît et auxquelles ces acteurs apportent des réponses essentielles. La déception est donc grande ». Claire Thoury, la présidente du Mouvement associatif, enfonce le clou : « Nous réaffirmons notre attente que le président de la République et la Première ministre prennent toute la mesure de ces enjeux et donnent un signal fort et enfin positif aux acteurs d’avenir que nous représentons. » Compte tenu du rattachement de la Vie associative au ministère de l’Éducation depuis cinq ans, on peut penser que c’est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, qui supervisera le monde associatif… pour le moment sans ministre délégué ni secrétaire d’État. Peut-être faudra-t-il attendre les résultats des élections législatives pour cela.

Bonnes pratiques

À l’instar des Waldeck qui visent à mettre en valeur les bonnes pratiques associatives, d’autres lieux rendent également visibles des démarches qui peuvent être sources d’inspiration. C’est le cas, entre autres, de Resolis qui répertorie et analyse des initiatives venant du terrain (bottom up) et les rend accessible sur une base de données qui en présente déjà plus de 1 600[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Organiser une agora publique

Organiser une agora publique

Pour associer les jeunes aux questions qui les concernent, l’association grenobloise Y-Nove utilise un outil de participation spécifique : l’agora publique. Une « bonne pratique » repérée dans le[…]

Tiers-lieux : l’hybridation des ressources au cœur des modèles économiques

Tiers-lieux : l’hybridation des ressources au cœur des modèles économiques

Licenciés sportifs, toujours en baisse

Licenciés sportifs, toujours en baisse

CER : le retrait d’une subvention doit suivre une procédure

CER : le retrait d’une subvention doit suivre une procédure

Plus d'articles