Nous suivre Associations Mode d’emploi

Utilisation temporaire d'un lieu, quelle assurance ?

Scop La Navette

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Utilisation temporaire d'un lieu, quelle assurance ?

© Katarzyna Bialasiewicz photographee.eu

Notre association organise une soirée dans un lieu privé appartenant à l’un de nos membres. Qui doit être assuré ?

Dans la mesure où c’est bien elle qui organise la soirée, il est préférable que l’association soit couverte par une assurance responsabilité civile « organisateur » (du fait et à l’égard des participants) et une assurance responsabilité liée à l’occupation temporaire du lieu.

Ainsi, en cas de problème, l’assureur personnel de la personne qui accueille ne sera pas forcément sollicité, ce qui est toujours préférable à la fois au regard de l’incertitude de ce qui est assuré ou non dans le contrat personnel, mais aussi pour ne pas générer une relation conflictuelle entre le membre qui prête son lieu et l’association…

Il sera alors beaucoup plus simple et sain que l’association déclare le sinistre à son assureur plutôt que demander à l’adhérent d’actionner son assurance personnelle, ce qui entraînerait forcément une analyse des responsabilités éventuelles des uns et des autres… situation qui peut rapidement devenir compliquée.

Néanmoins, le propriétaire doit également être assuré (par exemple pour un faux plafond qui tomberait sur des participants sans responsabilité de ceux-ci). Aussi n’hésitez pas à lui demander une attestation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Participez à l'enquête « Les responsabilités du dirigeant bénévole »

Participez à l'enquête « Les responsabilités du dirigeant bénévole »

Le Mouvement associatif, en partenariat avec Aésio et Recherches et Solidarités, viennent de lancer une étude sur « La responsabilité du dirigeant bénévole ». Dans ce contexte de crise[…]

La valorisation du nom du mécène ne peut représenter qu’une contrepartie très inférieure au montant du don

La valorisation du nom du mécène ne peut représenter qu’une contrepartie très inférieure au montant du don

Comment contester un rescrit fiscal ?

Comment contester un rescrit fiscal ?

[Covid-19] Les AG ne peuvent pas se tenir en présentiel

[Covid-19] Les AG ne peuvent pas se tenir en présentiel

Plus d'articles