Nous suivre Associations Mode d’emploi

Une loi sur la politique de développement enfin votée en France

Sujets relatifs :

Le Sénat a adopté fin mai le projet de loi d'orientation et de programmation relatif à la politique de développement et de solidarité internationale (LOP-DSI). Le projet de loi intègre les priorités auxquelles les ONG sont attachées : la lutte contre la pauvreté et les inégalités, contre le changement climatique, pour la promotion de la paix, des droits humains et de l'égalité femmes-hommes.

Il consacre l'approche par les droits, le continuum entre les phases d'urgence-reconstruction-développement, la participation des personnes en situation de pauvreté aux processus de développement et le soutien aux agricultures familiales. Les principes de cohérence des politiques, de transparence et de redevabilité ont été inscrits dans le texte.
Coordination SUD se félicite de ce vote à une large majorité de ce texte, qui constitue une première en France. L'élaboration d'une LOP-DSI a été une demande réitérée de Coordination SUD, afin que cette politique ne reste pas le seul apanage du gouvernement et soit décidée par les parlementaires.

Coordination SUD se mobilise pour que les moyens financiers permettent que cette loi prenne véritablement tout son sens.

En savoir plus :

Senat

Coordination Sud

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Laïcité et fait religieux dans  le sport : le ministère vous guide

Laïcité et fait religieux dans le sport : le ministère vous guide

Entre dialogue et respect du principe de laïcité, le chemin est parfois délicat. Le ministère des Sports tente de répondre aux associations sportives par des cas concrets. Parce que les associations et les clubs[…]

12/09/2019 | Droit associatif
Pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi

Pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi

Reçu de don : faut-il demander un rescrit fiscal ?

Reçu de don : faut-il demander un rescrit fiscal ?

Verser une rémunération disproportionnée et non justifiée à un dirigeant remet en cause la gestion désintéressée de l’association

Verser une rémunération disproportionnée et non justifiée à un dirigeant remet en cause la gestion désintéressée de l’association

Plus d'articles