Nous suivre Associations Mode d’emploi

Une faute dans la gestion de l'association peut engager la responsabilité des dirigeants

Sujets relatifs :

Une faute dans la gestion de l'association peut engager la responsabilité des dirigeants

© © Denis Larkin/Fotolia.com

Lorsque, lors de la liquidation judiciaire d'une personne morale, il est montré qu'une faute de gestion a contribué à l'apparition d'une insuffisance d'actif, le tribunal peut décider que le montant de cette dernière sera supporté, en tout ou en partie, par tous les dirigeants de droit ou de fait (ou par certains d'entre eux) ayant contribué à la faute de gestion (article L.651-2 du code de commerce).

Cette notion de faute de gestion était jusqu'ici définie par la jurisprudence. L'article 146 de la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016, dite loi Sapin II, est venue préciser ce même article L.651-2 du code de commerce en édictant que, « toutefois, en cas de simple négligence du dirigeant de droit ou de fait dans la gestion de la société, sa responsabilité au titre de l'insuffisance d'actif ne peut être engagée ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Mon association fait-elle concurrence au secteur lucratif ?

Mon association fait-elle concurrence au secteur lucratif ?

Si les associations ont toute légitimité pour vendre des prestations de services ou des biens, conserver leur régime fiscal constitue pour certaines un enjeu vital. Pour cela, les règles pour[…]

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Plus d'articles