Nous suivre Associations Mode d’emploi

Une association peut être un créancier professionnel

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une association peut être un créancier professionnel

© Olivier Le Moal/AdobeStock

Au sens des articles L.341-2 et L.341-3 du code de la consommation (dans leur rédaction antérieure à celle issue de l’ordonnance du 14 mars 2016), le créancier professionnel s’entend de celui dont la créance est née dans l’exercice de sa profession, ou se trouve en rapport direct avec l’une de ses activités professionnelles. La cour d’appel avait estimé que l’Association professionnelle du tourisme (APST), association sans but lucratif se définissant dans ses statuts comme un garant professionnel, ne pouvait, de ce fait, être considérée comme un tel créancier.

Mais pour la cour de cassation, la créance en question était en rapport direct avec l’activité professionnelle qu’exerce, même sans but lucratif, l’APST et qui consiste à fournir sa garantie financière aux clients et fournisseurs de l’agence de voyages qu’elle compte parmi ses membres, lorsque l’agence, financièrement défaillante, est dans l’incapacité d’exécuter les prestations promises, de sorte que l’APST est un créancier professionnel au sens des articles précités.

Cour de cassation, chambre commerciale, 27 septembre 2017, pourvoi n° 15-24895

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Loi Grand âge et autonomie : le rôle des Ehpad publics et des acteurs de la filière gériatrie

Loi Grand âge et autonomie : le rôle des Ehpad publics et des acteurs de la filière gériatrie

La loi Grand âge et autonomie sera votée d’ici la fin de l’année. Elle prévoit de donner aux Ehpad un rôle de pivot avec les autres acteurs dans la prise en charge des personnes[…]

17/09/2019 | FormationGestion
 Une simple déclaration pour devenir entrepreneur de spectacles vivants

Une simple déclaration pour devenir entrepreneur de spectacles vivants

Marchés publics : la facturation  électronique devient obligatoire

Marchés publics : la facturation électronique devient obligatoire

De nouvelles mentions obligatoires sur les factures à compter du 1er octobre

De nouvelles mentions obligatoires sur les factures à compter du 1er octobre

Plus d'articles