Nous suivre Associations Mode d’emploi

Une association ne peut pas faire valoir une atteinte à sa « vie privée »

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une association ne peut pas faire valoir une atteinte à sa « vie privée »

© strichfiguren.de/AdobeStock

Les personnes morales disposent d’un droit à la protection de :

  • leur nom,
  • leur domicile,
  • leurs correspondances,
  • leur réputation.

Mais seules les personnes physiques peuvent se prévaloir d’une atteinte à la vie privée au sens de l’article 9 du code civil. La personnalité juridique de l’association (personne morale) est distincte de celle de ses membres (personnes physiques).

Une association ne peut donc pas invoquer le caractère attentatoire à sa vie privée d’une ordonnance sur requête autorisant un huissier de justice à pénétrer au sein d’une de ses réunions organisées par et pour ses membres et à retranscrire les propos qui y seraient tenus.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Pour agir en justice l’objet de l’association requérante ne doit pas être trop général

Pour agir en justice l’objet de l’association requérante ne doit pas être trop général

Une association qui a pour objet la protection de l’environnement a intenté une action en justice aux fins d’engager la responsabilité d’une agence gouvernementale chargée de la conception, de la[…]

06/11/2018 | Droit associatif
Le Conseil constitutionnel invalide l’amende pour reçus fiscaux irréguliers

Le Conseil constitutionnel invalide l’amende pour reçus fiscaux irréguliers

Des propos outranciers peuvent être qualifiés de diffamation publique

Des propos outranciers peuvent être qualifiés de diffamation publique

Plus-value immobilière : le statut fiscal de l'association détermine son imposition

Plus-value immobilière : le statut fiscal de l'association détermine son imposition

Plus d'articles