Une association dissoute doit désigner un mandataire pour poursuivre les éventuels procès en cours

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une association dissoute doit désigner un mandataire pour poursuivre les éventuels procès en cours

© AlcelVision/Adobestock

Lorsqu’une association a été dissoute, il convient de demander la désignation d’un mandataire ad hoc auprès du président du tribunal de grande instance aux fins de représenter l’association afin de régulariser une procédure devant le conseil de prud’hommes.

Dans l’attente, l’affaire est radiée et le rétablissement de l’affaire au rôle et la reprise de la procédure devant le conseil de prud’hommes à l’encontre de l’association sont subordonnés à la justification de la signification au mandataire ad hoc de l’association que la salariée aurait fait désigner, de ses pièces et conclusions, et ce, dans le délai de deux ans de la péremption d’instance.

Cour d’appel de Rennes, 18 janvier 2019, n° 16/03871

Nous vous recommandons

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Mises en place par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 9 août 2016 et définies par l’article L.132-3 du code de l’environnement, les obligations réelles environnementales sont une innovation...

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

Plus d'articles