Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Un TIG pour l’association

Armelle Barroux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un TIG pour l’association

© monregard - stock.adobe.com

Le travail d’intérêt général (TIG) est un travail non rémunéré réalisé par une personne condamnée, majeure ou mineure de plus de 16 ans. Les associations peuvent être habilitées. Elles doivent prévoir un tuteur et faire le lien avec les acteurs judiciaires. 

La durée du TIG varie suivant la nature de l’infraction : de 20 à 280 heures en cas de délit punissable d’une peine d’emprisonnement ou de 20 à 120 heures en cas de contravention de 5e classe. Il doit être réalisé dans les 18 mois qui suivent le caractère exécutoire de la condamnation.

Différent types de TIG

La forme du TIG n’est pas imposée mais « les travaux proposés doivent présenter une utilité pour la société ainsi que des perspectives d’insertion sociale ou professionnelle pour le condamné ». Il peut s’agir de :

  • travaux pédagogiques (formation aux premiers secours),
  • d’amélioration de l’environnement (entretien des espaces verts ou des plages, réparation de dégâts divers),
  • d’entretien et de manutention (peinture, maçonnerie),
  • de rénovation du patrimoine (nettoyage de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Pro A : la reconversion par l’alternance

Pro A : la reconversion par l’alternance

La loi n° 2018-771 « Choisir son avenir professionnel » a supprimé la période de professionnalisation en la remplaçant par un nouveau dispositif dit Pro-A. Il vise à accompagner la reconversion[…]

Les modalités de la nouvelle VAE précisées

Les modalités de la nouvelle VAE précisées

Faire participer les salariés à la gestion de l’association

Faire participer les salariés à la gestion de l’association

Embauche des travailleurs handicapés : les règles changent

Embauche des travailleurs handicapés : les règles changent

Plus d'articles