Nous suivre Associations Mode d’emploi

Un peuple ou une vaste foule ?

Laurent Thoviste

Sujets relatifs :

7 commentaires

7 commentaires

- 02/01/2019 17h:26

Arrivé à ce stade il aurait fallu se constituer au moins en association avec un Président et le reste Seuls les partis politiques ont la possibilité de demander la démission d'un président de la république Je crains que cela tourne au poujadisme

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 02/01/2019 18h:50

Bp d’approximations dans cet article et aucune piste d’action pour les associations. Cce ne sont pas les revendications des gilets jaunes qui ont marqué 2018 mais leur mouvement de protestation, unifié avec ce vêtement qui met « fin à mon invisibilité ». De même votre phrase sur les « politiques » censés, selon vous, représenter les manifestants : un chef de parti politique représente ses adhérents. Un élu ses électeurs et l’intérêt général. Enfin je m’attendais à mieux comme proposition de Association, mode d’emploi pour que les Asso prennent leur part dans l’organisation de ce débat, en tout ça plus que la simple citation d’une Chantal Jouanno un peu désemparée, à qui le PR vient de refiler la patate chaude. Cdlt POL

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 04/01/2019 16h:21

"un mouvement sans porte-parole, sans attache partisane et dont la liste de revendications me fait plus penser à la lettre au Père Noël de mes deux petits bouts de chou qu’à une plateforme programmatique" => Vous semblez confondre "porte-parole" et "représentant"... S'il n'y a pas de "représentant", il y a bien des "porte-paroles"! Dont certains disposent même d'un mandat en bonne et due forme pour le faire. Je vous renvoie par exemple vers François Boulo du collectif de Rouen. Quant à votre manière de qualifier les revendications des gilets jaunes, manifestement plus le signe de votre ignorance sur le sujet que d'une réelle recherche et réflexion, un petit effort pour en isoler quelques unes intéressantes ne devrait pas vous coûter outre mesure...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 04/01/2019 16h:22

"éviter toute forme de représentation collective" => la confiscation de la parole étant à l'origine du mouvement de contestation, il serait étrange qu'il en soit autrement... Ce qui n'empêche pas certains gilets jaunes de "donner mandat" à d'autres d'exprimer une position collective préalablement discutée.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 04/01/2019 16h:22

"si la solidarité a souvent été mise en avant autour des ronds-points et ailleurs, elle va de pair avec un ras-le-bol fiscal ce qui n’est pas le moindre des paradoxes" => A partir du moment ou l'on fait l'effort de constater qu'un barème à 5 tranches, que les niches fiscales et autres dispositifs financiers exonèrent la population des plus riches de l'effort consenti par les autres (car faut-il vraiment rappeler que les "taxes", comme la TVA, elles sont bien payés y compris par les plus misérables non imposables, et qu'elles pèsent bien plus lourdement sur ce qui ont moins que sur ceux qui ont trop), alors on renoncera bien vite, par esprit de justice, à trouver une quelconque incohérence, et encore un moins de paradoxe, là ou il n'y en a manifestement pas..

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 04/01/2019 16h:23

"Passons sur les violences et sur les pertes économiques (qu’il faudra bien payer)" => Et bien il est dommage de vouloir passer aussi rapidement sur la dizaine de morts, les ~1800 blessés gilets jaunes, dont plus d'une quarantaine de manière grave (énucléation, amputation, etc..), les plus de 200 gilets jaunes encore emprisonnés... ou de vouloir occulter ce bilan humain et démocratique (faut-il vraiment aussi faire la liste de tous les manquements aux libertés et droits de l'Homme et du citoyen?) par celui si "dramatique" des pertes économiques! Sans nul doute un argument qui avait dû faire mouche auprès des grands propriétaires terriens lorsque l'esclavage a été abolit...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 04/01/2019 16h:23

"Que vous soyez responsables de syndicats ou d’associations, maires de petites communes ou simples collectifs de citoyens, vous pouvez organiser un débat [...] pour donner un sens à un mouvement qui n’en a pas encore." => après avoir lu votre propos, je doute que vous soyez réellement dans les meilleures dispositions pour donner du sens à quoi que ce soit...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Un peuple ou une vaste foule ?

Manifestation des gilets jaunes le 8 décembre 2018 à Paris

© guillaume - stock.adobe.com

Les revendications des gilets jaunes ont fortement marqué la fin de l’année 2018. Les analystes de tout poil ont, dans une passion bien française, tenté d’en interpréter le sens. Tâche ô combien difficile pour un mouvement sans porte-parole, sans attache partisane et dont la liste de revendications me fait plus penser à la lettre au Père Noël de mes deux petits bouts de chou qu’à une plateforme programmatique. D’ailleurs les politiques, surtout ceux qui cherchaient à récupérer le mouvement, s’y sont perdus signe d’une déconnexion avec ceux qu’ils sont censés représenter.

Ce mouvement ne doit pas cependant manquer d’interroger le monde associatif. D’abord pour constater qu’il a pris grand soin d’éviter toute forme de représentation collective, une pratique que l’on constate déjà dans des formes d’auto-organisation hors du cadre pourtant souple de la loi 1901. Ensuite pour s’étonner que si la solidarité a souvent été mise en avant autour des ronds-points et ailleurs, elle va de pair avec un ras-le-bol fiscal ce qui n’est pas le moindre des paradoxes, l’impôt étant par essence un outil de redistribution et de contribution au bien commun. Et la France un des champions en la matière avec d’ailleurs des résultats probants en matière de réduction des inégalités. Insuffisant sans doute mais prenons garde que cet outil ne soit pas jeté avec l’eau du bain au prétexte qu’il ne serait pas parfait. Les associations, qui verront probablement selon les chiffres communiqués fin 2018 une baisse des dons en leur faveur pour la première fois depuis longtemps, en seraient à n’en pas douter les victimes.

Passons sur les violences et sur les pertes économiques (qu’il faudra bien payer) pour en retirer tout de même un motif de satisfaction : l’ouverture d’un grand débat citoyen. Le Président de la République s’y est engagé dans son allocution du 10 décembre. Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) chargée de le piloter, en appelle à toutes les bonnes volontés « Que vous soyez responsables de syndicats ou d’associations, maires de petites communes ou simples collectifs de citoyens, vous pouvez organiser un débat. Le mieux, c’est que ce soit au plus près du terrain pour entendre le plus de monde possible.» Et en appelle en particulier aux associations « Il y a des personnes qui n’osent pas s’exprimer parce qu’ils ont le sentiment qu’on ne les entend pas. Pour ceux-là, il faut des relais comme les associations caritatives, comme Emmaüs ou les Restos du cœur. ». Voilà les relais de terrain enfin réhabilités. Non pas simplement comme des animateurs mais pour donner un sens à un mouvement qui n’en a pas encore. Car comme disait le poète Alphonse de Lamartine « Un grand peuple sans âme est une vaste foule ».

Un beau challenge pour 2019.
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Faire face à la fin des contrats aidés [Journée d'étude - 27/06/19]

Faire face à la fin des contrats aidés [Journée d'étude - 27/06/19]

Les contrats aidés étaient importants pour l'emploi associatif. Avec leur disparition, les associations doivent se tourner vers d'autres solutions pour maintenir et développer leurs emplois. Comment les[…]

Sociologie du monde associatif

Sociologie du monde associatif

Appel à contribution pour une transition énergétique citoyenne et inclusive

Appel à contribution pour une transition énergétique citoyenne et inclusive

45 millions d’euros sur 3 ans pour 44 associations lauréates #TremplinAsso

45 millions d’euros sur 3 ans pour 44 associations lauréates #TremplinAsso

Plus d'articles