Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Un contrat intermittent pour les emplois précaires

Marie-Pierre Bérut
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un contrat intermittent pour les emplois précaires

© mariesacha - stock.adobe.com

Pour certaines activités présentant d’importantes fluctuations sur l’année, une association peut, sous certaines conditions, recourir au contrat à durée indéterminée intermittent. Il permet de ne compter que les semaines réellement travaillées en les répartissant sur l’année.

Prévus par les articles L.3123-33 et L.3123-34 du code du travail, les emplois pour lesquels on peut recourir au CDI intermittent (CDII) sont précisés par les conventions collectives. Celle de l’animation par exemple limite son recours pour des postes tels que l’accueil post et périscolaire, la surveillance de cantine…

Une association n’aura donc pas la possibilité de conclure ce type de contrat avec des professeurs ou des animateurs, même si leur activité est calquée sur l’année scolaire, avec une alternance de périodes travaillées et non travaillées.

Obligatoirement écrit

Le contrat de travail intermittent est obligatoirement écrit, y compris lorsqu’une association recourt au[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

« La question est : comment faire d’un bénévole d’un jour un bénévole de toujours ? »

« La question est : comment faire d’un bénévole d’un jour un bénévole de toujours ? »

Entretien avec Carole Orchampt, déléguée générale du Réseau national des maisons des associations (RNMA) Quel bilan tirez-vous de cette crise sanitaire du point de vue de l’engagement ?[…]

Le monde associatif est-il un monde du travail comme les autres ?

Le monde associatif est-il un monde du travail comme les autres ?

Publication du FDVA formation 2021

Publication du FDVA formation 2021

Le bénévolat dopé par la crise

Le bénévolat dopé par la crise

Plus d'articles