Nous suivre Associations Mode d’emploi

Un bail peut rester précaire pendant 20 ans si les causes de la précarité persistent

Sujets relatifs :

,

Une association de théâtre a conclu un bail précaire avec un Opac sur Paris pour une « installation temporaire de tableaux, décors et salle de répétitions ». La convention prévoyait une durée d'une journée et une redevance journalière. Après 20 ans d'occupation, une procédure d'expropriation a été diligentée contre l'association et une indemnité d'éviction a été décidée par le juge de l'expropriation dont le montant variait selon la qualification du bail.

Les juges ont considéré qu'il s'agissait toujours d'un bail précaire. Le bail précaire précisait qu'il était conclu pour des locaux devant être démolis, le propriétaire souhaitant, dans l'attente de la démolition, ne pas laisser les locaux inoccupés. Le caractère précaire s'est maintenu pendant les 20 ans car les circonstances qui ont présidé à la signature du bail ont persisté pendant toute cette durée.

CA Paris, 17 juin 2016, n° 14-09633

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Des étrangers pas étrangers à la vie associative

Des étrangers pas étrangers à la vie associative

La liberté d’association est reconnue par la France comme une liberté à valeur constitutionnelle (décision n° 71-44 DC du 16 juillet 1971). Elle concerne également les personnes[…]

18/04/2019 | Droit associatif
 La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

Quelle responsabilité  pour l’association en dehors de ses locaux ?

Quelle responsabilité pour l’association en dehors de ses locaux ?

L’absence de mentions légales sur un site internet peut vous valoir 5 000 euros d’amende

L’absence de mentions légales sur un site internet peut vous valoir 5 000 euros d’amende

Plus d'articles