Nous suivre Associations Mode d’emploi

Taxe d'habitation et locaux associatifs

Sujets relatifs :

,

Une question sénatoriale permet de faire le point sur le type de locaux soumis à la taxe d'habitation.

La sénatrice remarque que, depuis la suppression de la taxe professionnelle, il y a des associations sans activité économique, qui, occupant un local sans logement doivent s'acquitter d'une taxe d'habitation. Elle demande s'il serait envisagé une exonération. Le ministère de l'Économie et des finances précise que les associations sont redevables de cette taxe pour les locaux meublés conformément à leur destination, qu'elles occupent à titre privatif. Cependant, « les locaux auxquels le public a accès et dans lequel il peut circuler librement ne sont pas imposables à la taxe d'habitation. » Si aucune exonération n'est envisageable, les associations peuvent toujours, en cas de difficultés réelles, solliciter une remise gracieuse de tout ou partie de leur imposition.
Question n° 04068

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

Quand les fondations exigent la reconnaissance d’intérêt général

De plus en plus de fondations réservent leurs aides aux associations d’intérêt général. Certaines exigent même que cette qualité soit préalablement reconnue par les services fiscaux.[…]

31/05/2022 | FinancementsMagazine
Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Coopérer à plusieurs associations peut faciliter vos rentrées d’argent

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Sport : un 3e AAP Impact 2024

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Plus d'articles