Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Subventions : Laval opte pour la double part

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Subventions : Laval opte pour la double part

© aimy27feb/Adobestock

Le système lavallois d’attribution des subventions repose sur un dosage entre une « part fixe », qui attribue à l’association au moins la moitié du montant de la subvention de l’année précédente, et une « part développement », qui l’incite à progresser dans ses pratiques.

Après avoir créé en 2009 un service partenariat associatif, la ville de Laval a décidé de clarifier les critères d’éligibilité aux aides municipales. La démarche a abouti à l’élaboration d’un guide d’analyse pour les subventions, avec une part fixe et une part développement.

50 % minimum

Au titre de la part fixe, les associations reçoivent 50 % de la subvention accordée l’année précédente, sous réserve de respecter les conditions de « recevabilité », à savoir être accessible à tous les Lavallois sans discrimination, avoir une vie associative réelle (assemblées générales, élections régulières des responsables, etc.), une activité d’intérêt général local et une gestion sans but lucratif, et utiliser les fonds octroyés conformément à leur objet associatif et au projet[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Attribution de 29 % du plan de relance pour la culture

Attribution de 29 % du plan de relance pour la culture

La mise en œuvre du plan de relance dans le secteur de la culture a débuté. 460 millions d'euros, dont 250 gérés directement par les Drac (directions régionales des affaires culturelles) ont[…]

15/02/2021 | CultureCoronavirus
Budget 2021 : une relance limitée

Budget 2021 : une relance limitée

[Appel à projets 2021] Soutien aux partenariats de recherche des associations

[Appel à projets 2021] Soutien aux partenariats de recherche des associations

Secteur culturel : 14 milliards d'euros de perte

Secteur culturel : 14 milliards d'euros de perte

Plus d'articles