Nous suivre Associations Mode d’emploi

Services à la personne : les associations se font rattraper

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

 Services à la personne : les associations se font rattraper

© Halfpoint - stock.adobe.com

La Dares (Direction de l'animation de la recherche des études et statistiques) du ministère du Travail dresse le panorama des services à la personne en 2018. Il note une légère baisse de l'activité mais une hausse du recours aux organismes prestataires.

Sur ces derniers l'évolution est défavorable aux associations : « En 2018, 390 millions d’heures d’intervention ont été rémunérées par les organismes prestataires. L’activité prestataire reste encore majoritairement assurée par les associations qui réalisent 49,8 % des heures rémunérées. Cette part baisse légèrement (-1,3 point par rapport à 2017), tout comme celle des organismes publics qui passe de 9 % à 8,8 % en 2018. »

À l'opposé, la Dares relève que « l'activité des entreprises privées prestataires croît à un rythme élevé, avec 162 millions d’heures rémunérées, soit une hausse de 6,7 % par rapport à 2017. » Une évolution qui n'est pas nouvelle mais qui semble donc s'accentuer.

Dares Résultats, n° 011, février 2020

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

L’association a-t-elle obligation de recourir à un commissaire aux comptes ?

L’association a-t-elle obligation de recourir à un commissaire aux comptes ?

Les règles de désignation du commissaire aux comptes diffèrent selon qu’il s’agisse d’une association, d’un organisme ou d’une fondation, de son activité ou de sa taille. Si[…]

28/04/2022 | ComptabilitéMagazine
Comment se préparer à un contrôle fiscal ?

Comment se préparer à un contrôle fiscal ?

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Crise sanitaire : 20 % de perte pour la culture

Leçons associatives de la crise sanitaire

Leçons associatives de la crise sanitaire

Plus d'articles