Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Service civique : 10 conseils pour que la mission soit une réussite

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Depuis 2010, les associations ont la possibilité d’accueillir des volontaires en service civique. Si cela aide à dynamiser les projets d’intérêt général de l’association, il n’est pas évident de bien accompagner ces nouvelles recrues au statut bien particulier. Voici 10 conseils pour que la mission soit une réussite.

1. Clarifier sa place et son rôle 

Le volontaire perçoit une indemnité mensuelle de 574 € pour 24 heures par semaine minimum. Pour préserver l’équilibre interne, il est nécessaire d’expliquer aux bénévoles et aux salariés son statut et ses particularités. Ainsi ce n’est pas à lui que reviennent toutes les tâches que personne n’a le temps de faire. À l’inverse, il faudra veiller à ce qu’il ne « s’accapare pas » toutes les activités, sous peine que les bénévoles ne trouvent plus leur place au sein de la structure. Le chômage pousse certains jeunes à s’engager par défaut. Si ce cas de figure représente une minorité, il est nécessaire de clarifier avec eux ce qui les différencie des salariés. Par exemple, lors de la sélection, il est interdit de demander des compétences : seule l’envie d’engagement compte. Ainsi, Animafac a remplacé le CV et la lettre de motivation par un questionnaire en ligne où les candidats parlent d’eux, de leur personnalité et de ce qui les intéresse dans la mission. Ensuite, le volontaire a une obligation de moyens et non de résultats : il doit faire de son mieux dans la réalisation de ses missions. Enfin, il n’y a pas de lien hiérarchique entre le volontaire et l’association, l’indemnité (qui participe aux frais de vie) est[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

« La question est : comment faire d’un bénévole d’un jour un bénévole de toujours ? »

« La question est : comment faire d’un bénévole d’un jour un bénévole de toujours ? »

Entretien avec Carole Orchampt, déléguée générale du Réseau national des maisons des associations (RNMA) Quel bilan tirez-vous de cette crise sanitaire du point de vue de l’engagement ?[…]

Le monde associatif est-il un monde du travail comme les autres ?

Le monde associatif est-il un monde du travail comme les autres ?

Publication du FDVA formation 2021

Publication du FDVA formation 2021

Le bénévolat dopé par la crise

Le bénévolat dopé par la crise

Plus d'articles