Nous suivre Associations Mode d’emploi

Sécurité non assurée : le président est responsable

Sujets relatifs :

,

Au regard de l'article 121-2 du Code pénal, une association qui organise une compétition de ski durant laquelle un participant décède, peut voir sa responsabilité pénale engagée pour homicide involontaire.

Cela pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des participants, dès lors que l'infraction n'a pu être commise, pour le compte de l'association, que pas son président qui, en l'absence de délégation interne est considéré comme responsable de la sécurité.

Cour de cassation, chambre criminelle, 18 juin 2013, n°12-85917

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

La faute personnelle du président d'association

La faute personnelle du président d'association

Les juges ont considéré que c’était le cas de la présidente d’une association qui a effectué des virements du compte de l’association au profit d’un avocat (pour 6 300 €) et[…]

Un directeur d’association ne peut licencier que s’il en a reçu le pouvoir

Un directeur d’association ne peut licencier que s’il en a reçu le pouvoir

 La banque n’est pas responsable en cas de documents falsifiés

La banque n’est pas responsable en cas de documents falsifiés

Déclarations : attention aux excès de pouvoir des préfectures

Déclarations : attention aux excès de pouvoir des préfectures

Plus d'articles