Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Remunicipalisation d’une activité associative : conséquences pour le personnel

Eric Landot, Landot & associés
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Remunicipalisation d’une activité associative : conséquences pour le personnel

© DURIS Guillaume - stock.adobe.com

Une personne publique peut reprendre en interne une activité gérée, pour elle, par une association. Le personnel peut alors se voir proposer des contrats de droit privé ou de droit public selon les conditions.

La personne publique qui reprend une activité associative doit détenir la compétence correspondante. Il n’est pas question, par exemple, pour une commune de reprendre une activité périscolaire ou environnementale, si la compétence correspondante a été intercommunalisée.

Organes consultatifs

La collectivité doit consulter les organes internes en matière de personnel, notamment le « comité technique », qui regroupe des représentants des agents publics et des employeurs publics. Consulter d’autres organes est parfois nécessaire, selon les types de service à créer et selon leur forme juridique : par exemple une « commission consultative des services publics locaux ». Enfin, il faudra délibérer à cet effet (vote du conseil municipal par exemple).

Reprise du[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

« Il est indispensable que la démarche d’évaluation soit construite par et pour l’association »

« Il est indispensable que la démarche d’évaluation soit construite par et pour l’association »

En complément à notre article « L'évaluation des actions associatives, arme à double tranchant », Louise de Rochechouart, responsable du pôle Impact social à l'Avise, revient[…]

07/09/2022 | FinancementsMagazine
L’évaluation des actions associatives, arme à double tranchant

L’évaluation des actions associatives, arme à double tranchant

Trois ministres pour les associations

Trois ministres pour les associations

Le spectacle vivant est financé à 75 % par les collectivités

Le spectacle vivant est financé à 75 % par les collectivités

Plus d'articles