Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Rédiger le règlement intérieur de l’association

Sophie Weiler

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Rédiger le règlement intérieur de l’association

© justyle - stock.adobe.com

Le règlement intérieur précise les modalités pratiques de fonctionnement conformément aux principes définis par les statuts. C’est un document non obligatoire. Il ne nécessite donc pas de formalité administrative. Il doit être régulièrement mis à jour et surtout être bien adapté à votre fonctionnement.

Voici ce qui doit être précisé dans les statuts et dans le règlement intérieur.

Adhésion

Dans les statuts

Mentionnez par exemple les catégories de membres si vous en avez choisi (membres actifs, membres honoraires et membres simples). Précisez que les modalités pratiques (conditions, cotisation et refus de ces adhésions) sont définies par le RI.



Article du règlement intérieur

- définition des éventuelles différentes catégories de membres ;

- conditions respectives d’adhésion (demande à l’AG, décision du CA, ou simple paiement de la cotisation annuelle,?etc.) ;

- montant annuel des cotisations et conditions de paiement ;

- éventuelles conditions de refus d’adhésion.

Assemblée générale

Dans les statuts

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Des étrangers pas étrangers à la vie associative

Des étrangers pas étrangers à la vie associative

La liberté d’association est reconnue par la France comme une liberté à valeur constitutionnelle (décision n° 71-44 DC du 16 juillet 1971). Elle concerne également les personnes[…]

18/04/2019 | Droit associatif
 La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

La valeur d’un don alimentaire est estimée au jour du don

Quelle responsabilité  pour l’association en dehors de ses locaux ?

Quelle responsabilité pour l’association en dehors de ses locaux ?

L’absence de mentions légales sur un site internet peut vous valoir 5 000 euros d’amende

L’absence de mentions légales sur un site internet peut vous valoir 5 000 euros d’amende

Plus d'articles