Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Quelles limites à une gouvernance collective ?

Sophie Weiler
Quelles limites à une gouvernance collective ?

© Babouse

Direction collégiale, coprésidence, absence de président, assemblées générales décisionnaires fréquentes, conseil d’administration sans hiérarchie, délégations de pouvoir et de signature… En principe, la gouvernance est affaire de statuts, rédigés librement par les personnes réunies pour faire association.

De nombreuses associations cherchent à mettre en place des fonctionnements plus horizontaux et plus participatifs et inscrivent dans leurs statuts des règles qui privilégient la participation du plus grand nombre. Quelles en sont les limites juridiques ?

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Organiser une agora publique

Organiser une agora publique

Pour associer les jeunes aux questions qui les concernent, l’association grenobloise Y-Nove utilise un outil de participation spécifique : l’agora publique. Une « bonne pratique » repérée dans le[…]

Tiers-lieux : l’hybridation des ressources au cœur des modèles économiques

Tiers-lieux : l’hybridation des ressources au cœur des modèles économiques

Licenciés sportifs, toujours en baisse

Licenciés sportifs, toujours en baisse

Des aides financières pour les associations qui œuvrent pour les femmes

Des aides financières pour les associations qui œuvrent pour les femmes

Plus d'articles