Nous suivre Associations Mode d’emploi

Quelle Europe voulons-nous ?

Dans quinze jours les élections européennes seront derrière nous. Malgré le peu de mobilisation générale dans la société autour de cette élection, un certain nombre d'associations ont mis les pieds dans le débat.

En titrant un de nos derniers éditos « Europe : le continent inexploré des associations » (Filhebdo n°486), nous indiquions combien le monde associatif était parfois absent des débats qui concernent l'Europe. Dans la dernière ligne droite qui précède les élections du 25 mai, plusieurs structures associatives viennent démontrer du contraire. Et c'est tant mieux !

Après l'Uniopss et son plaidoyer « Pour une Europe solidaire plus proche des citoyens », ce sont les associations de solidarité internationale qui ont lancé la campagne « Europe we want ». Les membres de Coordination SUD appellent les futurs députés européens à prendre dix engagements forts en faveur de la solidarité internationale, dans le cadre d'un développement durable, juste et solidaire.

De son côté la Ligue de l'enseignement pose la question : « Europe : quels espaces démocratiques ? » Elle indique : « Réticence culturelle, modalités de consultation publique très lourdes, représentation associative assez faible, difficultés d'organisation des mouvements associatifs... les institutions européennes peinent encore à dialoguer avec les acteurs de la société civile. Mais l'UE peut-elle aujourd'hui faire l'impasse sur le rôle des corps intermédiaires ? »

Le Cnajep prend la question sous un autre angle en lançant la Ligue des Jeunes électeurs : « la Ligue des Jeunes Electeurs vise à informer les jeunes sur l'Union européenne, son histoire, son projet, son rôle, son fonctionnement. Ce travail de sensibilisation doit permettre aux jeunes électeurs de disposer de repères pour déconstruire les fantasmes et les démagogies qui entourent l'Europe, et de découvrir qu'il y a d'autres voix que celles de l'abstention et de la contestation : celle de la construction par le vote d'une Europe citoyenne et sociale. » Le Cnajep a même conçu un site dédié à cette opération. De son côté l'Injep organise une conférence-débat sur le thème : « Jeunes Européens : rapport à la politique et sentiment d'appartenance ». Cette rencontre est organisée à l'occasion de la sortie du dossier thématique d'Agora débats / jeunesses n°67 « Jeunes européens : quelles valeurs en partage ? ».

Le Collectif des associations citoyennes va plus loin en incitant les associations à interpeller les candidats : « En France, 80 % des lois votées sont des transpositions de décisions européennes. En particulier la réglementation européenne influe fortement sur la marchandisation des actions associatives, l'utilisation croissante des appels d'offres au détriment des subventions et largement sur une vision utilitariste de l'action associative, alors que l'essentiel de leur valeur ajoutée est faite de développement humain, de participation à la vie de la cité, de renforcement du lien social et d'épanouissement des personnes. Il est donc essentiel que les associations s'impliquent dans la campagne des européennes pour poser des questions qui engagent leur avenir. » Et le collectif de proposer un fascicule complet permettant de préciser en quoi les associations sont concernées par la construction européenne et quelles sont les capacités d'agir des députés européens.

Derrière toutes ces initiatives on voit bien que l'Europe suscite de fortes attentes... auxquelles elle ne répond pas aujourd'hui. En réclamant une « Europe + » (plus sociale, plus solidaire, plus démocratique, plus proche des citoyens, plus juste, plus ouverte aux jeunes, etc.), les associations disent en creux qu'elles ne veulent pas de l' « Europe - » qui, à leurs yeux, est celle d'aujourd'hui.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Politique de la ville : des mesures pour faciliter la vie des associations

Politique de la ville : des mesures pour faciliter la vie des associations

Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a précisé récemment qu’il comptait faciliter les démarches administratives de 8 500 associations, notamment celles des petites de banlieues. 35 % des[…]

24/06/2019 | ConventionsPartenaires
Le service national universel commence avec 2000 jeunes

Le service national universel commence avec 2000 jeunes

Le casier judiciaire,  une obligation seulement  pour certaines activités

Le casier judiciaire, une obligation seulement pour certaines activités

Mise en sommeil de votre association

Mise en sommeil de votre association