Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Que reste-t-il des aides à l’emploi ?

Sophie Weiler
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Que reste-t-il des aides à l’emploi ?

© Brian Jackson - stock.adobe.com

Les dispositifs d’aide à l’emploi ont été profondément bouleversés ces dernières années. Ils dépendent du type de salarié concerné (apprentis, travailleurs handicapés, personnes en difficultés sociales et professionnelles) ou de la localisation de l’association (zone de revitalisation rurale, zone franche urbaine, etc.).

Parcours emploi compétence

Dispositif d’insertion professionnelle, le parcours emploi compétences (PEC) remplace depuis début 2018 les contrats aidés CUI-CAE. Il s’adresse aux associations employeurs sélectionnées en fonction de différents critères, notamment la capacité à pérenniser le poste. L’octroi d’un PEC est conditionné à un entretien diagnostic-conseil de Pôle emploi dont peuvent être dispensés les employeurs connus pour leur qualité d’insertion.

D’une durée de 9 à 12 mois renouvelable dans la limite de 24 mois (soumis à condition) et à hauteur de 20 à 26 heures hebdomadaires selon les régions, le PEC peut être financé entre 30 % et 60 % du Smic brut. Autre avantage : des exonérations de cotisations patronales (assurance maladie, contribution autonomie, assurance vieillesse, allocation familiale) dans la limite du Smic.

• Contact : Pôle emploi.

Emplois francs

Le dispositif est en expérimentation jusqu’à fin 2019 pour l’embauche de demandeurs d’emploi résidant dans certains quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). L’aide de l’État consiste en une prime pour l’embauche en CDI (à hauteur de 5 000 euros/an sur 3 ans maximum) ou en CDD de plus de 6 mois (à hauteur de 2 500 euros/an sur 2 ans maximum).

L’association doit être affiliée à l’assurance chômage et ne pas embaucher une personne ayant fait partie de l’association dans les 6 mois précédents. Les territoires concernés sont certains départements d’Ile-de-France, Lille, la métropole d’Aix-Marseille-Provence et la communauté de communes d’Angers Loire Métropole.

• Contact : Pôle emploi.

Fonjep

Le Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (Fonjep) gère environ 5 000 « postes Fonjep », dispositif qui contribue à l’emploi de salariés permanents qualifiés au sein d’associations agréées de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

L’association est responsable des actes discriminatoires commis par les bénévoles à l’encontre des salariés

L’association est responsable des actes discriminatoires commis par les bénévoles à l’encontre des salariés

Suite à des insultes à connotation sexiste proférées et un jet de détritus sur une salariée par des bénévoles censés lui apporter de l’aide en cuisine, à[…]

RSA : un bénévolat…  presque obligatoire ?

RSA : un bénévolat… presque obligatoire ?

Un référent contre le harcèlement et les agissements sexistes obligatoire dans les associations dotées d’un CSE

Un référent contre le harcèlement et les agissements sexistes obligatoire dans les associations dotées d’un CSE

Postes Fonjep : qui peut en bénéficier ?

Postes Fonjep : qui peut en bénéficier ?

Plus d'articles