Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Protocole, attention aux impairs !

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Protocole,  attention aux impairs !

© illustrez-vous - stock.adobe.com

Des personnalités officielles assistent à votre manifestation ? Pour ménager les susceptibilités, vous pouvez suivre les règles des cérémonies publiques.

Lors des cérémonies publiques, c’est-à-dire « organisées sur ordre du gouvernement­ ou à l’initiative d’une autorité publique », le protocole est très strictement encadré par le décret n° 89-655 du 13 septembre 1989 relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires. Si rien n’oblige une association à suivre ces règles qui régissent l’ordre des discours et où sont installés les invités les uns par rapport aux autres, c’est pourtant souvent l’usage de s’y conformer ou de s’en inspirer. On parle alors de préséance de courtoisie.

Préséance

La préséance détermine l’ordre d’importance des personnalités. Ainsi, le législateur a défini une hiérarchie à 61 échelons si la cérémonie se déroule à Paris et « seulement » 33 échelons pour les autres départements. L’ordre de prise de parole est inverse à celui de la préséance. La personne considérée la plus importante clôture donc les[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Ne demandez pas une subvention,  proposez votre expertise !

Ne demandez pas une subvention, proposez votre expertise !

Dans la relation avec une collectivité, un mécène ou une entreprise, l’association est souvent dans une posture de demandeur d’argent. Mais ne peut-elle pas devenir force de proposition ?   Les habitudes[…]

Un guide méthodologique pour créer un tiers-lieux

Un guide méthodologique pour créer un tiers-lieux

« L’Institut français du Monde associatif veut être un passeur entre les associations et la recherche »

« L’Institut français du Monde associatif veut être un passeur entre les associations et la recherche »

La résiliation d’une CPO par un département doit être justifiée

La résiliation d’une CPO par un département doit être justifiée

Plus d'articles