Nous suivre Associations Mode d’emploi

Présidentielles : des candidats qui vont être interpellés

Sujets relatifs :

Les cent jours sont passés... Moins de cent jours donc nous séparent désormais du premier tour de l'élection présidentielle et les associations ont déjà commencé à profiter de cette campagne électorale pour faire entendre leurs voix.

Les candidats, quels qu'ils soient, ne peuvent froisser personne, et ils sont bien obligés en cette période fatidique pour eux, d'écouter, de tendre l'oreille et au moins de faire semblant de s'intéresser à ce que dit la société civile quand elle les interpelle.C'est ainsi, qu'au nom de tout le mouvement associatif, la CPCA lancera le vendredi 27 janvier une campagne intitulée « Les associations rentrent en campagne » afin de faire connaître aux candidats à l'élection présidentielle, les aspirations et revendications au service du développement de la vie associative.
Déjà plusieurs fédérations ont fourbis arguments, questionnaires et manifestes pour les prétendant(e)s à l'Elysée. Parmi ces initiatives 70 associations appellent à « ne pas sacrifier la solidarité ». Parmi elles, l'association des Paralysés de France (APF) ou la Ligue des droits de l'Homme (LDH). « Nous souhaitons attirer l'attention des candidats (...) et de toute la classe politique sur les impératifs de la solidarité », a déclaré lors d'une conférence de presse le président de l'Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss) Dominique Balmary. « Il faut combiner le désendettement, la croissance et la cohésion sociale, qui sont étroitement liés », a-t-il plaidé. « Les politiques de solidarité ne doivent pas être reléguées au second plan », derrière les « impératifs économiques », a renchéri Arlette Burgard, de la CNAPE (protection de l'enfance). Cet appel interassociatif intitulé « Investir sur la solidarité » a créé également un site dédié à cette opération.


Pour en savoir plus




Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Gabriel Attal parle, Le Mouvement associatif s'impatiente

Gabriel Attal parle, Le Mouvement associatif s'impatiente

« Des actes ! » C'est en substance ce que réclame le Mouvement associatif au secrétaire d'État chargé de la vie associative, Gabriel Attal.  Ce dernier, dans une interview au quotidien Le[…]

16/09/2019 | Contrats aidés
L’égalité femme-homme prise en compte pour les subventions Politique de la Ville

L’égalité femme-homme prise en compte pour les subventions Politique de la Ville

18 hauts-commissaires luttent contre la pauvreté

18 hauts-commissaires luttent contre la pauvreté

[4e Mécènes forum] Faut-il en finir avec le mécénat ?

[4e Mécènes forum] Faut-il en finir avec le mécénat ?

Plus d'articles