Nous suivre Associations Mode d’emploi

Président(e)s d'associations et travail au noir : nouvelle responsabilité

Sujets relatifs :

,

La loi de financement de la sécurité sociale 2012 a mis en place des sanctions personnalisées pour les responsables d'associations impliqués dans une pratique de travail au noir.

C'est l'article L243-3-2 qui le précise "Lorsqu'un dirigeant d'une société, d'une personne morale ou de tout autre groupement ayant fait l'objet d'une verbalisation pour travail dissimulé est responsable des man½uvres frauduleuses ou de l'inobservation grave et répétée des obligations sociales qui ont rendu impossible le recouvrement des cotisations, contributions et sanctions pécuniaires dues par la société, la personne morale ou le groupement, ce dirigeant peut être déclaré solidairement responsable du paiement de ces cotisations, contributions et sanctions pécuniaires par le président du tribunal de grande instance." Ces sanctions venant s'ajouter bien évidemment aux sanctions pénales déjà existantes. Des raisons supplémentaires donc d'être extrêmement rigoureux à l'occasion de coup de main ponctuel de "bénévoles" que l'on aurait l'intention "d'indemniser" (de payer au noir donc).
Aller plus loin : Article d'Associations mode d'emploi : "Remboursement des bénévoles : attention au travail dissimulé !"

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Attribution de 29 % du plan de relance pour la culture

Attribution de 29 % du plan de relance pour la culture

La mise en œuvre du plan de relance dans le secteur de la culture a débuté. 460 millions d'euros, dont 250 gérés directement par les Drac (directions régionales des affaires culturelles) ont[…]

15/02/2021 | CultureCoronavirus
Budget 2021 : une relance limitée

Budget 2021 : une relance limitée

[Appel à projets 2021] Soutien aux partenariats de recherche des associations

[Appel à projets 2021] Soutien aux partenariats de recherche des associations

Secteur culturel : 14 milliards d'euros de perte

Secteur culturel : 14 milliards d'euros de perte

Plus d'articles