Pour une loi d'orientation de lutte contre l'exclusion

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une loi d'orientation contre l'exlusion

© Graham Oliver/iStockphoto.com

La Fédération des acteurs de la solidarité, qui regroupe plus de 850 associations de lutte contre l’exclusion, s'inquiète de l'absence de proposition de nature à réduire significativement la pauvreté dans le discours de politique générale du Premier ministre, Edouard Philippe, du 4 juillet 2017. Dans un communiqué en date du 5 juillet la fédération estime indispensable que soit discutée au Parlement une loi d’orientation de lutte contre l’exclusion dès la rentrée.

Elle devrait à ses yeux comprendre « quatre chantiers absolument prioritaires » :

  • l’accès au logement pour les personnes non ou mal logées ;
  • l’accès à l’emploi ;
  • l’accès à la santé ;
  • l’accès à des moyens d’existence dignes pour les personnes en situation de pauvreté.

Avant même le vote de cette loi, la fédération exige des mesures immédiates pour l’hébergement et l’accompagnement des personnes les plus fragiles et « notamment celles qui ont fui la guerre et l’extrême pauvreté et qui attendent une protection de la France face à des conditions d’errance indignes. »

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

L'engagement associatif, source d'apprentissages

L'engagement associatif, source d'apprentissages

Le dernier numéro de La Tribune Fonda (n°234), la revue de la Fonda, explore la dimension éducative et formatrice du monde associatif. Comme l'explique Yannick Blanc dans son éditorial,[…]

17/07/2017 | Formation
L'ESS attend son haut-commissaire

L'ESS attend son haut-commissaire

Prix de l’économie sociale et solidaire 2017

Prix de l’économie sociale et solidaire 2017

97 propositions pour améliorer le financement de l’ESS

97 propositions pour améliorer le financement de l’ESS

Plus d'articles