Nous suivre Associations Mode d’emploi

Pour être légale, la dissolution judiciaire d’une association doit être « nécessaire dans une société démocratique »

Cécile Chassefeire et Adeline Beaumunier, Camino Avocat

Sujets relatifs :

Pour être légale, la dissolution judiciaire d’une association doit être « nécessaire dans une société démocratique »

© Africa Studio - stock.adobe.com

L’article 11 de la Convention européenne des droits de l’homme garantit la liberté d’association. Dans un pays membre du Conseil de l’Europe, la dissolution par une juridiction d’une association, qui met fin à son existence et l’empêche d’exercer toute activité, constitue une ingérence dans l’exercice par l’intéressée de son droit à la liberté d’association. Si cette ingérence doit être prévue par la loi du pays afin de tendre à la protection de l’ordre public, la cour précise qu’elle doit se révéler être « nécessaire dans une société démocratique ». Cela requiert de vérifier si elle est proportionnée au but légitime poursuivi et si les motifs invoqués par les juridictions internes pour la justifier sont pertinents et suffisants.
Cour européenne des droits de l’homme, affaire Adana Tayad c/Turquie, requête n°?59835/10

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Mon association fait-elle concurrence au secteur lucratif ?

Mon association fait-elle concurrence au secteur lucratif ?

Si les associations ont toute légitimité pour vendre des prestations de services ou des biens, conserver leur régime fiscal constitue pour certaines un enjeu vital. Pour cela, les règles pour[…]

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Plus d'articles