Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Plus de moyens pour l’aide au développement et la solidarité internationale

Cécile Chassefeire et Adeline Beaumunier, Camino Avocat

Sujets relatifs :

Plus de moyens pour l’aide au développement et la solidarité internationale

© Suchada Toemkraisri

La loi n° 2021-1031 du 4 août 2021 remplace celle du 7 juillet 2014. Elle « a pour objectifs principaux la protection des biens publics mondiaux, l’éradication de la pauvreté dans toutes ses dimensions, la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition, la protection de la planète, la promotion des droits humains, le renforcement de l’État de droit et de la démocratie, et l’égalité entre les femmes et les hommes ».

Pour cela, la loi prévoit d’augmenter les crédits alloués à l’aide publique au développement à 0,55 % du revenu national brut l’an prochain, pour atteindre 0,7 % en 2025. Ceci devrait porter les crédits à environ 15 milliards d’euros (contre environ 10 milliards actuellement). L’État reconnaît dans ce texte l’importance des partenariats et le rôle essentiel de la société civile, à commencer par les associations.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Que faire si un bénévole, salarié, adhérent ou dirigeant ne respecte pas les règles ?

Que faire si un bénévole, salarié, adhérent ou dirigeant ne respecte pas les règles ?

Il convient, avant d’entamer une procédure, de rencontrer la personne afin qu’elle puisse expliquer son comportement. Lorsqu’un membre ne respecte pas les statuts ou le règlement intérieur,[…]

L’association a-t-elle obligation de recourir à un commissaire aux comptes ?

L’association a-t-elle obligation de recourir à un commissaire aux comptes ?

Le nom d’une association peut-il être choisi librement ?

Le nom d’une association peut-il être choisi librement ?

Comment se préparer à un contrôle fiscal ?

Comment se préparer à un contrôle fiscal ?

Plus d'articles