Nous suivre Associations Mode d’emploi

Pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi

© Wayhome Studio - stock.adobe.com

La loi pour un État au service d’une société de confiance (dite loi Essoc) avait pour objectif d’établir une relation de confiance avec les usagers en passant notamment d’une logique de contrôle à une approche préventive de l’erreur.

Outre la mise en place du droit à l’erreur (pas de sanction en cas d’erreur de bonne foi et une minoration des intérêts de retard), le dispositif continue de se déployer avec la mise en ligne du site oups.gouv.fr qui liste notamment les erreurs les plus fréquemment commises par les particuliers et les professionnels afin de les aider dans leurs démarches administratives.


Loi n° 2018-727 du 10  août 2018 pour un État au service d’une société de confiance

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Mon association fait-elle concurrence au secteur lucratif ?

Mon association fait-elle concurrence au secteur lucratif ?

Si les associations ont toute légitimité pour vendre des prestations de services ou des biens, conserver leur régime fiscal constitue pour certaines un enjeu vital. Pour cela, les règles pour[…]

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

On n’exclut pas qui on veut, quand on veut

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Les carences de l’État en matière de lutte contre le changement climatique constituent un préjudice moral à l’égard d’associations de protection de l’environnement

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Une fermeture administrative d’un lieu de culte ne porte pas atteinte à la liberté d’association

Plus d'articles