Partager l'emploi associatif

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Partager l'emploi associatif

© scusi/AdobeStock

Le dernier numéro des Cahiers de l'action, publication de l'INJEP dont le n° 50 est tout entier consacré aux groupements d'employeurs non marchands.

À l'occasion de sa sortie une conférence-débat aura lieu le mardi 5 juin à Paris (dans les locaux du Conservatoire national des arts et métiers – Cnam) sur le thème : « Les groupements d’employeurs : une solution pour l’avenir du secteur associatif ? »

Créé il y a plus de trente ans afin de mutualiser l’emploi et de l’optimiser en fonction des besoins des entreprises, le groupement d’employeurs (GE) visait à l’origine les structures du secteur marchand.

Pourtant depuis une dizaine d’année un nombre croissant de GE sont créés dans les champs du sport et de l’animation, secteurs dans lesquels l’emploi est souvent caractérisé par des contrats à temps partiel ou saisonniers.

La conférence-débat et l'ouvrage ambitionnent de questionner le vécu de ces structures :

  • qu’est-ce qui les conduit à se rassembler ?
  • Comment leurs pratiques se trouvent-elles transformées ?
  • À quelles difficultés doivent-elles faire face ?
  • Quel est le rôle de l’accompagnement dans ce processus de mutualisation ?


Nous vous recommandons

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Un licenciement fondé sur des faits participant à la liberté d’expression du salarié est nul

Il résulte des articles L.1121-1 du code du travail et 10 § 1 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales que, sauf abus, le salarié jouit, dans l’entreprise et en dehors de celle-ci, de sa...

24/01/2023 | ActualitésSalarié
Percée de l’alternance dans les associations

Percée de l’alternance dans les associations

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Retrouver l’équilibre après l’embauche du premier salarié

Jusqu’à 6 000 euros de prime de partage de la valeur pour les salariés associatifs

Jusqu’à 6 000 euros de prime de partage de la valeur pour les salariés associatifs

Plus d'articles