Nouvelles conditions d’habilitation pour les associations de lutte contre la précarité alimentaire

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Nouvelles conditions d’habilitation pour les associations de lutte contre la précarité alimentaire

© New Africa - stock.adobe.com

La procédure d’habilitation à l’aide alimentaire a été modifiée en application de la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018.

La première habilitation est accordée pour une durée allant d’un à trois ans, en fonction de l’expérience et des garanties du demandeur. Les habilitations suivantes sont accordées pour 5 ans.

Les demandes d’habilitation se font avant la date fixée par arrêté du ministre chargé de l’action sociale. Les associations ou unions d’associations d’envergure nationale l’adressent audit ministre. Les associations de rayonnement régional la soumettent au préfet de région.

L’absence de décision à l’issue d’un délai de 4 mois après la date fixée par arrêté vaut acceptation implicite de la demande d’habilitation.

Décret n° 2019-703 du 4 juillet 2019 relatif à la lutte contre la précarité alimentaire

Nous vous recommandons

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Les ORE, un outil juridique au service de l’environnement

Mises en place par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 9 août 2016 et définies par l’article L.132-3 du code de l’environnement, les obligations réelles environnementales sont une innovation...

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

L’agrément des associations d’usagers : déjà vingt ans !

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

Avis du HCVA sur le statut d’association européenne transfrontalière

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

DROIT : qui est, ou peut être, le représentant légal de l’association ?

Plus d'articles