Nous suivre Associations Mode d’emploi

Nouvelle Aquitaine : "Nous avons recentré notre intervention sur l'aide à la structuration"

Sujets relatifs :

,

LES AIDES POUR LA VIE ASSOCIATIVE EN NOUVELLE-AQUITAINE


La région Nouvelle-Aquitaine a édité une plaquette recensant les différentes aides dédiées à la vie associative. Voici ci-dessous quelques-unes des mesures comprises dans le guide.
• Pour la formation des bénévoles : une subvention forfaitaire d’un montant de 500 € par jour de formation est prévue dans le cadre du Fonds de développement de la vie associative (FDVA) ;
• Pour la structuration des têtes de réseau : des subventions de fonctionnement et d’investissement, respectivement équivalent à 30 % et 20 % maximum de la dépense éligible sont ouvertes aux réseaux associatifs dont les projets contribuent à une plus grande solidarité territoriale et au renforcement du lien social ;
• Pour l’emploi associatif : limitée à 1 emploi, l’aide est attribuée pour 3 ans pour un montant de 21 000 €, soit 8 000 € en année 1, 7 000 € en année 2 et 6 000 € en année 3.

L’intégralité des aides de la région Nouvelle Aquitaine est consultable en ligne

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Nouvelle Aquitaine :

© Twin

Interview de Geneviève Barat, vice-présidente de la région Nouvelle-Aquitaine en charge de la Ruralité, du vivre ensemble, de la vie associative et de la citoyenneté

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées avec la fusion de trois régions ?

Les trois régions qui composent désormais la Nouvelle-Aquitaine avaient développé des stratégies différenciées de soutien à la vie associative. Le Limousin était engagé depuis plusieurs années dans une politique de financement d'emplois associatifs. L'ancienne région Poitou-Charentes avait, quant à elle, une culture très forte de l'appel à projets avec un soutien affirmé aux initiatives locales. Enfin l'Aquitaine centrait son intervention associative sur les têtes de réseau régionales avec également un volet significatif consacré aux projets relevant du champ de l'économie sociale et solidaire. Ces histoires différentes devaient évidemment être prises en compte dans l'élaboration de la politique régionale en intégrant des considérations budgétaires et les impératifs d'équité dans le traitement des usagers.

Quelle est la nouvelle forme de l'aide aux emplois associatifs ?

L'évolution du règlement d'intervention en matière de soutien à l'emploi associatif s'est largement inspirée du travail conduit par le Conseil économique social et environnemental régional (Ceser) du Limousin en 2014. Une large partie des nouvelles dispositions reprend les préconisations formulées dans cet avis. Nous nous sommes par ailleurs inspirés du dispositif des emplois tremplins associatifs (ETA) existant en Poitou-Charentes dont la capacité de pérennisation des emplois soutenus nous semblait très satisfaisante. Ces aides sont d'ores et déjà opérationnelles puisque nous avons voté notre règlement le 13 février dernier et qu'une première commission d'attribution s'est tenue le 15 mars en présence de représentants du Mouvement associatif.

Avez-vous des exigences en matière de fusion des têtes de réseau régionales ?

Hormis les secteurs où des associations disposent de « prérogatives de puissance publiques », comme c'est le cas en matière sportive par exemple, la fusion des têtes de réseau à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine n'est pas obligatoire et ne constitue pas un préalable au dialogue avec la région. Nous serons simplement soucieux d'éviter les « triplons » en matière de soutien régional lorsque trois structures de coordination régionale subsisteront dans le même réseau associatif. Par ailleurs, et aucune des trois ex-régions ne le faisait précédemment, nous avons identifié une ligne d'aide à l'investissement afin d'accompagner certains projets structurants pouvant contribuer à accroître l'autonomie financière des associations.


Quelles sont les autres évolutions ?

Outre le soutien à l'emploi associatif évoqué ci-dessus, nous avons recentré notre intervention sur l'aide à la structuration avec deux volets : la formation des bénévoles où nous contribuons au Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) à parité avec la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et le Dispositif local d'accompagnement où nous sommes engagés aux côtés des services de l'État et de la Caisse des Dépôts. Par ailleurs, nous avons souhaité conserver une capacité à soutenir quelques projets locaux qui pourraient nous sembler particulièrement intéressants. 

Propos recueillis par Fatou Seye

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

[VIDÉO] Que va-ton lire dans le numéro d'octobre d'Associations mode d'emploi ?

[VIDÉO] Que va-ton lire dans le numéro d'octobre d'Associations mode d'emploi ?

Dans le numéro d'octobre 2018, vous trouverez un article sur la 3e édition du "Paysage associatif français" de Viviane Tchernonog. L'étude sortira au printemps prochain et vous y apprendrez[…]

15/10/2018 |
[VIDÉO] Au sommaire du n° 201 d'Associations mode d'emploi

[VIDÉO] Au sommaire du n° 201 d'Associations mode d'emploi

Les associations, actrices invisibles du changement

Les associations, actrices invisibles du changement

[VIDÉO] Associations mode d'emploi sort son 200e numéro !

[VIDÉO] Associations mode d'emploi sort son 200e numéro !

Plus d'articles