Nous suivre Associations Mode d’emploi

Notre association fait appel à un tiers de confiance pour établir les fiches de paie. Il exige aujourd'hui une adhésion, ce qui augmente le prix. En a-t-il le droit ?

Sujets relatifs :

Les prix se fixent librement. Sauf à ce que vous ayez contractualisé précisément des engagements sur ce sujet, tout prestataire est libre de fixer le prix qu'il souhaite (et vous de le refuser et de vous adresser à un autre prestataire). Ayez une discussion avec votre prestataire pour qu'il vous explique les raisons de ce changement. Il est possible, par exemple, qu'il se mette en conformité avec ses statuts et que le fait de ne pas conditionner ses services à une adhésion ait été de l'ordre de la négligence. Une association peut en effet décider que ses services, même payants, sont réservés à ses adhérents (y compris par exemple pour des raisons fiscales). Si c'est simplement pour lui un moyen d'augmenter ses prix à vous de faire jouer la concurrence. Pour en savoir plus : « Le recrutement et la gestion des emplois dans une association », GPA n° 23

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Obtention du n° Siret pour l'association

Obtention du n° Siret pour l'association

En vue d’une embauche, nous souhaiterions inscrire notre association au dispositif chèque emploi associatif et devons disposer d’un n° Siret. Comment l’obtenir ? Lorsqu’elle envisage d’employer un[…]

Conséquences fiscales et sociales de la rémunération d'un artiste amateur

Conséquences fiscales et sociales de la rémunération d'un artiste amateur

A-t-on le droit d’exiger un niveau de diplôme minimum pour un jeune en service civique ?

A-t-on le droit d’exiger un niveau de diplôme minimum pour un jeune en service civique ?

Nous avons fortement encouragé nos salariés à utiliser des vélos électriques pour venir au travail. Ces vélos disposaient d’une aide de l’État. Nous avons entendu dire que cette aide était supprimée depuis le 1er février. Est-ce vrai ?

Nous avons fortement encouragé nos salariés à utiliser des vélos électriques pour venir au travail. Ces vélos disposaient d’une aide de l’État. Nous avons entendu dire que cette aide était supprimée depuis le 1er février. Est-ce vrai ?

Plus d'articles