Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Modèle économique : s’adapter sans perdre son âme

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Modèle économique : s’adapter sans perdre son âme

© lassedesignen/AdobeStock

Les tensions sur les financements publics amènent les associations à repenser leur modèle économique tout en garantissant la pérennité de l’utilité sociale. Le guide « Entreprises sociales et solidaires, le modèle économique d’utilité sociale » donne des clés pour s’y atteler.

Vivant, votre modèle économique doit être réinterrogé au fil du temps. Mais pas n’importe comment. Se contenter de remplacer une ressource par une autre, sans garder en ligne de mire le projet social défendu et l’utilité sociale visée, revient souvent à se détourner de sa finalité.

Un projet associatif clair et partagé

Trop souvent, on oublie que le modèle économique est un moyen au service d’une finalité sociale et non pas une fin en soi. Par exemple, on observe des associations qui, répondant de plus en plus fréquemment à des commandes publiques, ne font plus que s’en tenir aux cahiers des charges des financeurs. Elles finissent par homogénéiser leurs pratiques et à toutes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Faire face à un contrôle fiscal

Faire face à un contrôle fiscal

L’administration fiscale peut procéder à des examens de vérification de vos déclarations. Ce qu’on appelle communément « contrôle fiscal » recouvre en fait des opérations[…]

27/11/2019 | FiscalitéGestion
La taxe d’habitation supprimée, sauf pour les associations ?

La taxe d’habitation supprimée, sauf pour les associations ?

L’administration fiscale précise sa doctrine relativement au mécénat d’entreprise

L’administration fiscale précise sa doctrine relativement au mécénat d’entreprise

Les critères du crédit d’impôt sur le spectacle vivant vont mieux correspondre aux artistes émergents

Les critères du crédit d’impôt sur le spectacle vivant vont mieux correspondre aux artistes émergents

Plus d'articles