Nous suivre Associations Mode d’emploi

Migrants : le divorce des associations et de l'Etat

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Migrants : le divorce des associations et de l'Etat

© anjokan/Adobestock

Des associations de soutien aux migrants ont été tancées par le président de la République lors de son déplacement à Calais mardi 16 janvier. Dans son discours, le chef de l'État a ainsi fait la différence entre les « bonnes » associations (« travaillant en partenariat avec l'Etat et les collectivités territoriales ») et les « mauvaises »  : « Lorsque des associations encouragent ces femmes et ces hommes à rester là, à s’installer dans l’illégalité, voire à passer clandestinement de l’autre côté de la frontière, elles prennent une responsabilité immense. Jamais, jamais, elles n’auront l’Etat à leurs côtés. »

Le journal Le Monde a traduit cette prise de position comme « la charge de Macron contre les associations ». De leur côté les associations, comme la Cimade ou la Fédération des acteurs de la solidarité, rejointes par de nombreuses personnalités ainsi que par le Défenseur des droits, poursuivent leur dénonciation de la circulaire Collomb et de la politique migratoire du Gouvernement.

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Coconstruire un projet avec les pouvoirs publics

Coconstruire un projet avec les pouvoirs publics

Comment favoriser une démarche de coconstruction entre associations et pouvoirs publics ? À Mulhouse, à partir de l’idée d’une carte avantage bénévole, on est passé à un[…]

Bénévolat des seniors : France bénévolat lance un cri d’alerte

Bénévolat des seniors : France bénévolat lance un cri d’alerte

Des propositions pour l'engagement associatif

Des propositions pour l'engagement associatif

L'association a reçu une contravention pour excès de vitesse

L'association a reçu une contravention pour excès de vitesse

Plus d'articles