Nous suivre Associations Mode d’emploi

Marchés publics : il ne peut pas être tenu compte de la baisse d’activité liée au Covid-19

Cécile Chassefeire et Adeline Beaumunier, Camino Avocat
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Marchés publics : il ne peut pas être tenu compte de la baisse d’activité liée au Covid-19

© AlexOakenman - stock.adobe.com

Deux textes modifient l’appréciation de la capacité économique et financière des candidats à un marché public et ses conséquences. Ainsi, il n’est plus possible à l’acheteur public de résilier unilatéralement un marché parce que son titulaire est en redressement judiciaire. Jusqu’au 10 juillet 2021, être dans une telle situation ne justifie pas de pouvoir être exclu des procédures de passation de marché.
Et, jusqu’au 31 décembre 2023, il ne peut être tenu compte par les acheteurs publics de la baisse de chiffre d’affaires faisant suite à l’épidémie de Covid-19 pour exclure un candidat d’une procédure de passation.
 
Loi n° 2020-734 du 17 juin 2020
Ordonnance n° 2020-738 du 17 juin 2020
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Rémunération d’un salarié d’association transféré vers une collectivité publique

Rémunération d’un salarié d’association transféré vers une collectivité publique

Selon l’article L.1224-3 du code du travail : « Lorsque l’activité d’une entité économique employant des salariés de droit privé est, par transfert de cette entité, reprise par[…]

De nouvelles mentions obligatoires dans le règlement intérieur du personnel

De nouvelles mentions obligatoires dans le règlement intérieur du personnel

Apprentis et alternants : les aides exceptionnelles maintenues

Apprentis et alternants : les aides exceptionnelles maintenues

Le casse-tête du renouvellement des administrateurs

Le casse-tête du renouvellement des administrateurs

Plus d'articles