abonné

Marchés publics : faut-il passer à la signature électronique ?

Emilie Gianre

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Marchés publics : faut-il passer à la signature électronique ?

© Michel Cambon

La signature électronique s’impose de plus en plus, notamment dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics. L’obtention d’un certificat de signature peut donc s’avérer nécessaire pour les associations qui voudraient répondre à des appels d’offres. Quel est le coût et quels sont les prérequis ?

À partir de 25 000 € HT, tous les échanges pendant la procédure de passation d’un marché public doivent être dématérialisés (article 41 du décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics). Cette obligation concerne aussi bien les acheteurs que les acteurs économiques.

Pour chaque étape de la procédure, si le candidat a choisi la transmission électronique, il doit utiliser ce procédé pour tous les documents qu’il adresse à l’acheteur. Il est toujours possible d’adresser un second dossier sur support papier en complément ou sur un autre support physique électronique, ce qui constitue une copie de sauvegarde.

Uniquement pour le contrat final

La réforme des marchés publics initiée en 2016 avec l’application de l’ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 et de son[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Les nouveautés de la loi de finances 2023 pour les associations

Les nouveautés de la loi de finances 2023 pour les associations

Dans un contexte d’inquiétude généralisée sur le retour de l’inflation, la loi de finances pour 2023, publiée le 31 décembre 2022, contient relativement peu de nouveautés fiscales pour les associations. On relèvera surtout les...

02/02/2023 | ActualitésFinancements
Tour d'horizon des politiques régionales associatives

Tour d'horizon des politiques régionales associatives

Don de matériels entre associations et administrations : un régime méconnu et refondu

Don de matériels entre associations et administrations : un régime méconnu et refondu

Biganos coconstruit avec ses associations

Biganos coconstruit avec ses associations

Plus d'articles