Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les services civiques ne sont pas un substitut aux contrats aidés

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les services civiques ne sont pas un substitut aux contrats aidés

© Sandor Kacso/Fotolia.com

Dans une instruction en date du 21 septembre 2017 adressée aux préfets et relative aux modalités de mise en œuvre du service civique pour la fin de l'année 2017, le haut commissaire à l'engagement, Yannick Blanc, anticipe le risque de voir glisser des contrats aidés disparus vers des services civiques ainsi détournés de leur objet premier : « Le cadre légal posé à la création du service civique et mis en œuvre sans relâche depuis doit être strictement appliqué au risque de requalification des missions en emploi. Dans le contexte de la refonte des dispositifs d’emplois aidés, je vous invite à une vigilance particulière. »

Celui qui est aussi président de l'Agence du service civique réaffirme ainsi l'originalité de l'engagement citoyen qu'est le service civique et sa volonté de défendre le volontariat. Cette prise de position et les mesures qui l'accompagnent sont les bienvenues pour pallier le risque de dérapage du service civique vers un substitut aux emplois aidés.

L'annexe 2 de cette instruction rappelle de manière précise et extrêmement claire les dispositions légales qui encadrent la substitution à l'emploi.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Entre 2013 et 2018, la participation bénévole était en baisse

Entre 2013 et 2018, la participation bénévole était en baisse

La dernière enquête de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) sur les associations esquisse le profil des 1,27 million d’associations actives en France en 2018. Celles-ci se[…]

Quand les salariés de l’association se mettent en grève

Quand les salariés de l’association se mettent en grève

Soutien aux télétravailleurs

Soutien aux télétravailleurs

150 millions d'euros pour  la création de nouveaux postes dans l'insertion par l'activité économique

150 millions d'euros pour la création de nouveaux postes dans l'insertion par l'activité économique

Plus d'articles