Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Les règles d’occupation du domaine public

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les règles d’occupation du domaine public

© Hervé Rouveure/AdobeStock

Toute manifestation organisée temporairement sur la voie publique doit faire l’objet d’une autorisation par le maire ou le préfet qui vont vérifier que les obligations légales et réglementaires de sécurité ont bien été respectées.

Le code général de la propriété des personnes publiques (CG3P) dispose que « nul ne peut occuper le domaine public sans titre l’y habilitant » (art. L.2122-1 du CG3P). Ainsi, lorsqu’une association souhaite organiser un événement non sportif (vide-greniers, cortège, défilé, marché de Noël…) occupant temporairement la voie publique, elle doit le déclarer préalablement (art. L.211-1 du code de la sécurité intérieure). Seule exception : les fêtes traditionnelles locales, dispensées de déclaration.

Déclaration auprès de la mairie ou de la préfecture

La démarche se fait auprès de la mairie (au titre du pouvoir de police du maire, art. L.2212-1 et 2212-2 du code général des collectivités territoriales) ou de la préfecture du département (si l’événement a lieu sur le territoire de communes où la police nationale est compétente).

La demande doit être déposée au moins trois jours francs et au maximum quinze jours[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Certificat médical

Certificat médical

Je pratique une activité sportive depuis plusieurs années dans la même association. Sans problème de santé, suis-je tenu de fournir un certificat médical chaque année ? Dans la plupart des[…]

05/12/2018 | Droit associatif
Une décision prise par téléphone est nulle si ce procédé n’est pas prévu par les statuts

Une décision prise par téléphone est nulle si ce procédé n’est pas prévu par les statuts

L’assujettissement à la CVAE est indépendant de la situation de l’association vis-à-vis des autres impôts commerciaux

L’assujettissement à la CVAE est indépendant de la situation de l’association vis-à-vis des autres impôts commerciaux

6 conseils pour mettre en œuvre le RGPD

6 conseils pour mettre en œuvre le RGPD

Plus d'articles