Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Les obligations de l’association employeuse en cas de canicule

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les obligations de l’association employeuse en cas de canicule

© contrastwerkstatt - stock.adobe.com

Les employeurs ont une obligation générale de sécurité vis-à-vis de leurs salariés. Dans le cas d’une canicule, il s’agit d’une obligation de résultat. Des mesures de bon sens qui doivent aussi s’appliquer aux bénévoles.

Le code du travail (CT) ne définit pas de température au-delà de laquelle il est interdit de travailler. Néanmoins, il convient d’être vigilant à partir de 30 °C. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) considère qu’il y a danger à partir de 33 °C. Et la caisse nationale d’assurance maladie (CPAM) recommande d’évacuer les locaux lorsque la température intérieure atteint 34 °C.

Différents facteurs de risques

Lors d’un épisode de canicule, l’employeur est tenu d’intégrer les risques liés aux ambiances thermiques dans le document unique[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Aide à l’embauche pour les SIAE

Aide à l’embauche pour les SIAE

Depuis le 1er janvier 2021, l’embauche d’une personne en contrat de professionnalisation par une structure d’insertion par l’activité économique (SIAE) ouvre droit à une aide. Versée par[…]

09/04/2021 | ESSSalarié
Seul l’organe qui nomme un directeur est habilité à le licencier

Seul l’organe qui nomme un directeur est habilité à le licencier

Pourquoi créer ou rejoindre un groupement d’employeurs ?

Pourquoi créer ou rejoindre un groupement d’employeurs ?

Le pouvoir de licencier appartient au président de l’association par défaut

Le pouvoir de licencier appartient au président de l’association par défaut

Plus d'articles