Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Les obligations de l’association employeuse en cas de canicule

Armelle Barroux

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les obligations de l’association employeuse en cas de canicule

© contrastwerkstatt - stock.adobe.com

Les employeurs ont une obligation générale de sécurité vis-à-vis de leurs salariés. Dans le cas d’une canicule, il s’agit d’une obligation de résultat. Des mesures de bon sens qui doivent aussi s’appliquer aux bénévoles.

Le code du travail (CT) ne définit pas de température au-delà de laquelle il est interdit de travailler. Néanmoins, il convient d’être vigilant à partir de 30 °C. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) considère qu’il y a danger à partir de 33 °C. Et la caisse nationale d’assurance maladie (CPAM) recommande d’évacuer les locaux lorsque la température intérieure atteint 34 °C.

Différents facteurs de risques

Lors d’un épisode de canicule, l’employeur est tenu d’intégrer les risques liés aux ambiances thermiques dans le document unique[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Avec la crise, un net ralentissement des créations d'association

Avec la crise, un net ralentissement des créations d'association

L’association Recherches & Solidarités (R&S) vient de publier la 19e édition de son panorama intitulé « La France associative en mouvement ». Pour l’année 2020[…]

Le dispositif Impact emploi étendu aux associations de dix à dix-neuf salariés

Le dispositif Impact emploi étendu aux associations de dix à dix-neuf salariés

Le point sur l'abandon de frais des bénévoles

Le point sur l'abandon de frais des bénévoles

Le transfert de salariés entre deux associations qui se succèdent dans un lieu n’est pas automatique

Le transfert de salariés entre deux associations qui se succèdent dans un lieu n’est pas automatique

Plus d'articles