Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les manifestations de type « apéritif géant » doivent être déclarées

Sujets relatifs :

,

Le ministre de l'intérieur a indiqué que « les articles L. 211-1 à L. 211-4 du code de la sécurité intérieure font obligation aux organisateurs de déclarer leur projet de rassemblement et font peser sur ceux-ci la responsabilité de la tenue de la manifestation. »

Il a précisé que « la déclaration doit être faite à la mairie ou, dans les villes où est instituée la police d'Etat, à la préfecture. Elle vise à faire connaître les noms, prénoms et domiciles des organisateurs, et doit être signée par trois d'entre eux, faisant élection de domicile dans le département. Elle indique également le but de la manifestation, le lieu, la date et l'heure du rassemblement des groupements invités à y prendre part et, s'il y a lieu, l'itinéraire projeté. La méconnaissance de ces dispositions peut entraîner des sanctions pénales. » Le ministre a bien précisé cependant que « les mesures prises devant être strictement proportionnées aux nécessités de maintien de l'ordre public, il appartient aux autorités locales d'apprécier chaque situation au cas par cas. »
Question n° 11988, JO de l'Assemblée nationale du 22 janvier 2013.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Transfert d'activités vers la commune : les salariés seront-ils repris ?

Transfert d'activités vers la commune : les salariés seront-ils repris ?

Une partie des activités de notre association de quartier va devenir communale. Nos deux salariés qui s’en occupent seront-ils repris ? Le personnel associatif sera à reprendre si quatre conditions se trouvent[…]

Conseil citoyen :  Boulogne-sur-Mer choisit l’association

Conseil citoyen : Boulogne-sur-Mer choisit l’association

Municipales : évaluer l’engagement en faveur de la vie associative

Municipales : évaluer l’engagement en faveur de la vie associative

 Une association qui sous-loue un local communal n’est pas gestionnaire de fait

Une association qui sous-loue un local communal n’est pas gestionnaire de fait

Plus d'articles