Nous suivre Associations Mode d’emploi

« Les maisons des associations doivent s’ouvrir aux nouvelles formes de citoyenneté »

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

« Les maisons des associations doivent s’ouvrir aux nouvelles formes de citoyenneté »

© Ville de Paris

Interview de Marie-Laurence Gravaud, cheffe du service Associations de la ville de Paris 

Quel bilan tirez-vous des MDA parisiennes ?

À Paris, depuis 2001, il existe 20 maisons des associations (une par arrondissement) et un centre de ressources, le Carrefour des associations parisiennes. Fin 2015, l’Inspection générale de la ville a mené un audit sur le fonctionnement des MDA pour voir comment les maisons pourraient mieux répondre aux besoins nouveaux qui émergent. Le bilan est positif, les MDA sont très appréciées des associations tant pour leur accueil, les conseils, les formations et l’animation, même si les associations demandent plus de locaux et une plus large amplitude horaire d’ouverture.
 

Pourquoi vouloir changer leur nom ?

En effet en 2018, les maisons des associations de Paris s’appelleront «?maisons de la vie associative et citoyenne?» mais il ne s’agit pas uniquement de changer de nom : il s’agit surtout d’adapter les MDA au nouveau public que sont les collectifs informels, les juniors associations, les habitants porteurs de projets, qui ont également besoin d’un accompagnement et des services proposés par les MDA au même titre que les associations déclarées et installées. Nous prenons en compte cette réalité. Les maisons vont devenir des lieux favorisant la participation des citoyens dans la mise en œuvre des politiques publiques parisiennes. Nous avons donc modifié les règlements intérieurs des maisons en ce sens.
 

Y aura-t-il d’autres changements ?

Nous allons passer de 20 maisons à 16, mais le regroupement de certaines MDA des arrondissements du centre parisien va permettre une ouverture de toutes les MDA 7 jours sur 7 de 10?heures à 22?heures avec un système d’accès aux locaux par clés électroniques en l’absence des agents. Cela correspond à une forte attente. Nous offrons également la possibilité aux associations d’y conduire des activités (permanences, formations, groupes de paroles…) et nous développons des espaces de co-working conviviaux. Enfin, nous faisons évoluer la posture des équipes des MDA en développant les compétences des agents d’accueil en matière d’accompagnement associatif et en créant un poste de directeur du développement de la vie associative et citoyenne sur chaque territoire de MDA.
 
Propos recueillis par Michel Lulek

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Marchés publics : faut-il passer à la signature électronique ?

Marchés publics : faut-il passer à la signature électronique ?

La signature électronique s’impose de plus en plus, notamment dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics. L’obtention d’un certificat de signature peut donc s’avérer[…]

21/03/2019 | Partenaires
Labellisation des 20 premiers territoires French Impact

Labellisation des 20 premiers territoires French Impact

Protocole,  attention aux impairs !

Protocole, attention aux impairs !

Avec l’open data,  les associations réaniment  le débat citoyen

Avec l’open data, les associations réaniment le débat citoyen

Plus d'articles