Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les lieux d’information et d’accompagnement de la vie associative

Sujets relatifs :

Comment trouver le bon interlocuteur

La porte d’entrée principale est le DDVA de votre territoire. Même si vous retrouvez des dispositifs similaires par département ou d’une région à une autre, il existe des disparités de fonctionnement et d’accompagnement. Assurez-vous d’avoir bien identifié vos besoins afin de trouver la bonne structure pour vous conseiller.

En savoir plus sur les lieux d'information et d'accompagnement : 

 
Circulaire n° 5811-SG du 29 septembre 2015 relative aux nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations.
 
• Retrouvez le point ressources pour les associations le plus près de chez vous sur le site associations.gouv.fr

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les lieux d’information et d’accompagnement de la vie associative

© magele-picture/Adobestock

Les lieux d’accompagnements de la vie associative soutiennent et encouragent localement les initiatives des acteurs associatifs. Identifiées et labellisées sur tout le territoire national, ces structures délivrent une information de qualité et favorisent l’engagement associatif.

1- Délégué départemental à la vie associative (DDVA)

Le DDVA est l’interlocuteur privilégié des associations au niveau du département. Fonctionnaire nommé par le préfet, il est chargé au nom de l’État de développer, d’animer et coordonner le développement départemental de la vie associative. 103 DDVA sont répartis sur le territoire national.
 
Leurs missions sont de piloter la mission d’accueil et d’information aux associations (MAIA), d’assurer la coordination entre les divers dispositifs créés au service du développement associatif, de recueillir les besoins et attentes des associations ainsi que d’observer les évolutions du milieu associatif local.
 

2- Mission d’accueil et d’information des associations (MAIA)

Les MAIA, animées par les DDVA ont pour mission d’informer et d’apporter un appui de proximité aux associations. Elles sont le centre d’un réseau de lieux ressources à la disposition de l’ensemble des partenaires intervenant dans le cadre du développement de la vie associative.
 

3- Centre de ressources et d’information des bénévoles (Crib)

Initialement dédiés au secteur sportif, les Crib s’adressent aujourd’hui à l’ensemble du champ associatif. Ils s’appuient en priorité sur des associations déjà existantes ou doivent être une structure départementale, une tête de réseau.
 
Leur mission principale est de fournir aux bénévoles de la documentation, ainsi que des conseils et des outils techniques d’accompagnement, sur tous types de questions, qu’elles soient statutaires, juridiques ou de comptabilité.
 

4- Dispositif d’appui aux activités et services d’utilité sociale (DLA)

Le DLA permet de guider les structures employeuses de l’ESS qui souhaitent s’engager dans une démarche de consolidation économique de leurs activités et de pérennisation des emplois.
 
Le DLA permet un diagnostic et un accompagnement technique gratuit, individuel ou collectif quel que soit le domaine : comptabilité, gestion, stratégie de communication, recherche de financements, etc.
 
Il existe 114 DLA issus d’horizons divers (structures d’accompagnement à la création d’entreprise, fonds territoriaux France Active, réseaux associatifs, comités de bassin d’emploi, comités d’expansion, etc.).
 

5- Point d’appui à la vie associative (Pava)

Les Pava ont pour objectif de fournir des conseils techniques, administratifs aux porteurs de projet associatif et aux associations dans leurs démarches quotidiennes. La fonction Point d’appui est assurée par des structures locales (associatives ou non) qui apportent une aide gratuite de proximité aux associations.
 
Les lieux d’infos à la vie associative sont « portés » par des structures reconnues pour leur expertise et leur rayonnement territorial (service municipal, maison des associations, etc.)
 

6- Tiers de confiance (dispositif Impact emploi)

Impact emploi est une offre de service de l’Urssaf pour la gestion de l’emploi dans le secteur associatif. Ce dispositif payant permet une prise en charge globale des formalités de gestion des salariés d’une association : un « tiers de confiance » réalise pour le compte de l’association employeur, les formalités liées à l’embauche, les bulletins de salaire et l’ensemble des déclarations sociales et fiscales.
 

7- Maison des associations

La maison des associations est un regroupement associatif ou un service d’une collectivité locale mutualisant ressources et moyens au service des associations de proximité. Généraliste, cette structure n’a pas vocation à représenter des associations. C’est plutôt un lieu de synergies interassociatives.
 
Le réseau national des maisons des associations (RNMA) soutient le développement des structures locales d’aide à la vie associative sur l’ensemble du territoire. Il crée entre elles des complémentarités pour accroître l’efficacité de leur action.
 

8- Associations « Profession sport et loisirs »

Le dispositif national « Profession sport et loisirs » n’existe plus mais il y a, dans chaque département ou région des associations sportives qui continuent à accompagner les acteurs de la vie sportive locale (tels que les petits clubs sportifs, mais aussi les CE, les collectivités territoriales ou les établissements d’activités physiques et sportives), à professionnaliser les métiers du sport et de l’animation et à promouvoir le développement des activités sportives et de loisirs.
 

9- Agence pour la gestion des entreprises culturelles (Agec)

Ces agences ne sont plus regroupées au sein d’un réseau national, mais six d’entre elles continuent d’exercer des missions de conseils et de soutien aux entreprises culturelles : l’Avec à Bordeaux, l’Agecif à Paris, Le Marchepied à Caen, le Cagec à Nantes, Premier’acte à Poitiers, La Nacre à Lyon.
 
Elles proposent aux entreprises culturelles et artistiques, un certain nombre de services payants comme le conseil et l’assistance technique, la formation, les études ou audit.
 
Un article d'Emilie Gianre

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

[VIDÉO] Le Dispositif d'accompagnement local (DLA) aide les associations à se développer

[VIDÉO] Le Dispositif d'accompagnement local (DLA) aide les associations à se développer

Le DLA est ouvert à toutes les associations employeuses qui sont engagées dans une démarche de de développement et de consolidation de leur activité. Il réalise un diagnostic de la situation et mobilise[…]

30/11/2018 |
Dans quelle mesure la commune peut-elle « prêter ses agents » à l’association ?

Dans quelle mesure la commune peut-elle « prêter ses agents » à l’association ?

Pas d’augmentation du DLA en 2019

Pas d’augmentation du DLA en 2019

Pas de contreparties pour les subventions

Pas de contreparties pour les subventions

Plus d'articles