Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Les formalités de rupture du contrat de travail

Marie-Pierre Bérut
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les formalités de rupture  du contrat de travail

© daniele - stock.adobe.com

Quel que soit le motif de la rupture du contrat de travail, l’association doit remettre au salarié un certificat de travail, un solde de tout compte et une attestation Pôle emploi. Elle doit également actualiser son registre du personnel et faire une déclaration DSN.

L’association doit délivrer au salarié un certificat de travail. Ce document lui permet d’établir qu’il est libre vis-à-vis de son dernier engagement.

Aucun formalisme spécifique n’est exigé par la loi. Cependant, le certificat doit mentionner :

  • les dates d’entrée et de sortie du salarié,
  • la nature et les périodes de(s) emplois occupés (art. D.1234-6 du code du travail),
  • la date et le lieu de signature,
  • le maintien des garanties de prévoyance et de mutuelle.

Il doit être obligatoirement signé par l’employeur. En cas de non-respect de cette obligation, l’employeur est passible de 3 750 € d’amende. Le salarié peut aussi saisir le conseil des prud’hommes si le certificat[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Aide à l’embauche pour les SIAE

Aide à l’embauche pour les SIAE

Depuis le 1er janvier 2021, l’embauche d’une personne en contrat de professionnalisation par une structure d’insertion par l’activité économique (SIAE) ouvre droit à une aide. Versée par[…]

09/04/2021 | ESSSalarié
Seul l’organe qui nomme un directeur est habilité à le licencier

Seul l’organe qui nomme un directeur est habilité à le licencier

Pourquoi créer ou rejoindre un groupement d’employeurs ?

Pourquoi créer ou rejoindre un groupement d’employeurs ?

Le pouvoir de licencier appartient au président de l’association par défaut

Le pouvoir de licencier appartient au président de l’association par défaut

Plus d'articles