Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les commerces soumis à l’obligation de dons alimentaires doivent communiquer leur plan de gestion aux associations

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les commerces soumis à l’obligation de dons alimentaires doivent communiquer leur plan de gestion aux associations

© picsfive - stock.adobe.com

À partir du 1er janvier 2020, les commerces de détail soumis à l’obligation de dons alimentaires devront mettre en place un plan de gestion de la qualité de ces dons.

Le décret du 11 avril 2019 en précise les modalités qui comprennent :

  • un plan de sensibilisation du personnel à la lutte contre le gaspillage et au don de denrées alimentaires,
  • un plan de formation des personnels chargés des opérations,
  • les conditions d’organisation du don en lui-même.

Ce plan de gestion devra également être communiqué à l’association destinataire du don de denrées alimentaires.

En savoir plus :
Décret n° 2019-302 du 11 avril 2019 relatif aux conditions dans lesquelles les commerces de détail s’assurent de la qualité du don lors de la cession à une association habilitée en application de l’article L.266-2 du code de l’action sociale et des familles

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

La responsabilité des associations en cas de transmission du Covid-19

La responsabilité des associations en cas de transmission du Covid-19

Quelles sont les éventuelles responsabilités de l’association au cas où un usager, un adhérent ou un salarié contracterait le covid 19 dans les locaux de l’association ou à l’occasion[…]

Un dommage est indemnisable lorsqu’il est prévisible lors de la conclusion du contrat

Un dommage est indemnisable lorsqu’il est prévisible lors de la conclusion du contrat

Le ministère des Sports va contrôler « l’honorabilité » des dirigeants

Le ministère des Sports va contrôler « l’honorabilité » des dirigeants

Annulation de spectacles : un avoir plutôt qu’un remboursement

Annulation de spectacles : un avoir plutôt qu’un remboursement

Plus d'articles