Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les associations de solidarité peuvent continuer à distribuer des repas aux migrants

Sujets relatifs :

Les associations de solidarité peuvent continuer à distribuer des repas aux migrants

© Graham Oliver/iStockphoto.com

Au titre de son pouvoir de police, le maire de Calais avait interdit, par plusieurs arrêtés municipaux, la distribution de repas à des migrants sur des emplacements situés dans sa ville. Le tribunal administratif de Lille a suspendu, par une ordonnance de référé du 22 mars 2017 (n°1702397), l'exécution de cette décision municipale.

Selon le juge, celle-ci porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d'aller et venir et à la liberté de réunion. De plus, en faisant obstacle à la satisfaction par les migrants de besoins élémentaires vitaux, elle est contraire au droit à ne pas subir des traitements inhumains et dégradants consacré par l'article 3 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Concerts :  un décret qui fait du bruit

Concerts : un décret qui fait du bruit

Un décret du 7 août 2017 limite la puissance acoustique dans les concerts et festivals de plein air. Applicable depuis le 1er octobre 2018, il est contesté par les professionnels qui craignent la disparition de certains[…]

[RGDP] La loi Informatique et Libertés réécrite

[RGDP] La loi Informatique et Libertés réécrite

Un référé liberté pour protéger les libertés fondamentales

Un référé liberté pour protéger les libertés fondamentales

L’amende pour délivrance irrégulière de reçu fiscal annulée... puis réintroduite

L’amende pour délivrance irrégulière de reçu fiscal annulée... puis réintroduite

Plus d'articles