Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Les Amap ont déjà 20 ans !

Sophie Weiler

Sujets relatifs :

,
Les Amap ont déjà 20 ans !

© Vladimir Sotnichenko

Organisées en réseaux locaux et en mouvement national, les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne agissent depuis vingt ans pour une transformation sociale et écologique.

C’est autour d’une alimentation saine, durable et accessible, et d’une agriculture paysanne capable d’offrir des conditions de vie dignes et un revenu décent que 2 200 associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) relient aujourd’hui 250 000 mangeurs et mangeuses avec 3 700 paysannes et paysans dans toute la France.

Creuset d’initiatives

En moins de cinquante ans, l’agriculture industrielle est responsable de la disparition massive des paysans et des terres agricoles, de l’appauvrissement des sols et de la biodiversité, de la production d’une alimentation de faible qualité nutritionnelle contenant des pesticides, etc. Les nombreux scandales sanitaires, dont celui de la vache folle, de la malbouffe ou des OGM, ont interrogé le modèle agricole conventionnel et dominant déjà contesté. Depuis les années 1970, de nombreuses alternatives[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

« Il est indispensable que la démarche d’évaluation soit construite par et pour l’association »

« Il est indispensable que la démarche d’évaluation soit construite par et pour l’association »

En complément à notre article « L'évaluation des actions associatives, arme à double tranchant », Louise de Rochechouart, responsable du pôle Impact social à l'Avise, revient[…]

07/09/2022 | FinancementsMagazine
L’évaluation des actions associatives, arme à double tranchant

L’évaluation des actions associatives, arme à double tranchant

Trois ministres pour les associations

Trois ministres pour les associations

Le spectacle vivant est financé à 75 % par les collectivités

Le spectacle vivant est financé à 75 % par les collectivités

Plus d'articles