Nous suivre Associations Mode d’emploi

abonné

Les aides à l’embauche des travailleurs handicapés

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Comme tout employeur, les associations doivent participer à l’accueil des travailleurs handicapés. Elles peuvent pour cela bénéficier des aides et incitations prévues pour le maintien dans l’emploi, la formation, l’adaptation du poste de travail des personnes handicapées.

«Toute personne handicapée a droit à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale, qui lui garantit […] l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté » (loi du 11 février 2005). 

6 % de l’effectif 

Chaque employeur est dans l’obligation d’embaucher des travailleurs handicapés à hauteur d’une proportion minimale de 6 % de l’effectif total de ses salariés, à temps plein ou à temps partiel (article L.5212-2 du code du travail). Les entreprises d’au moins 20 salariés qui ne respectent pas ce quota doivent s’acquitter d’une contribution auprès de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) en fonction à la fois du nombre de personnes handicapées bénéficiaires de l’obligation d’emploi manquant au sein de l’effectif et de la taille de l’association. 

Incitations 

Pour favoriser l’intégration professionnelle en milieu ordinaire des personnes en situation de handicap, il existe une série d’aides et d’incitations, mais elles ne sont pas accordées de manière automatique. Au-delà des critères d’éligibilité, la décision dépend aussi des priorités fixées et des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

100 millions d'euros pour la trésorerie et l'emploi dans les associations

100 millions d'euros pour la trésorerie et l'emploi dans les associations

En plus des reports de charges et les prêts garantis par l’État d’un côté, et l’activité partielle et le fonds de solidarité de l’autre, Sarah El Hairy, secrétaire[…]

16/11/2020 | Coronavirus
30 millions d’euros pour sauvegarder les petites associations

30 millions d’euros pour sauvegarder les petites associations

UrgencESS : un service anti-crise à destination de l’ESS

UrgencESS : un service anti-crise à destination de l’ESS

Les associations ne peuvent plus se passer des « intercos »

Les associations ne peuvent plus se passer des « intercos »

Plus d'articles