Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les activités des associations doivent entrer dans leur objet

Cécile Chassefeire et Adeline Beaumunier, Camino Avocat

Sujets relatifs :

,
Les activités des associations doivent entrer dans leur objet

© AA+W - stock.adobe.com

L’association Trèfle AMCCF avait sollicité son inscription sur la liste des médiateurs de la cour d’appel de Versailles. Par décision du 17 décembre 2019, la commission restreinte de l’assemblée générale des magistrats de cette dernière a rejeté sa demande au motif que l’association n’avait pas pour objet, à la lecture de ses statuts, de procéder à des médiations.

L’association a donc modifié ses statuts le 4 mars 2020 afin de pouvoir être inscrite, tout en saisissant la Cour de cassation. Celle-ci a rejeté le recours de l’association. Elle a estimé que la commission de la cour d’appel de Versailles n’avait pas commis d’erreur manifeste d’appréciation et que sa décision avait été prise au vu des pièces produites par l’association lors de son inscription. L’association aurait donc dû modifier ses statuts et solliciter à nouveau son inscription au lieu de se pourvoir directement en cassation.


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Rémunération d’un salarié d’association transféré vers une collectivité publique

Rémunération d’un salarié d’association transféré vers une collectivité publique

Selon l’article L.1224-3 du code du travail : « Lorsque l’activité d’une entité économique employant des salariés de droit privé est, par transfert de cette entité, reprise par[…]

De nouvelles mentions obligatoires dans le règlement intérieur du personnel

De nouvelles mentions obligatoires dans le règlement intérieur du personnel

Apprentis et alternants : les aides exceptionnelles maintenues

Apprentis et alternants : les aides exceptionnelles maintenues

Le casse-tête du renouvellement des administrateurs

Le casse-tête du renouvellement des administrateurs

Plus d'articles