Nous suivre Associations Mode d’emploi

Les 6 points clés de la réforme de la médecine du travail

Les 6 points clés de la réforme de la médecine du travail

© © psphotography/Fotolia.com

L'article 102 de la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, et le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 relatif à la « modernisation de la médecine du travail » modifient le cadre juridique des services de santé au travail interentreprises (SSTI).

Les points à retenir :

  1. le rôle du médecin du travail est renforcé ;
  2. tous les salariés sont pris en charge par un professionnel de santé dès l'embauche ;
  3. la périodicité des contrôles sera adaptée aux risques (de 2 à 5 ans) ;
  4. le suivi de la santé du salarié sera identique quel que soit son contrat de travail ;
  5. la procédure de déclaration d'inaptitude du salarié est modifiée ;
  6. une nouvelle procédure de contestation des avis de la médecine du travail devant les prud'hommes est créée.

Le centre interservices de santé et de médecine du travail en entreprise (Cisme) a publié un dossier de presse présentant la réforme. Pour les plus pressés, une vidéo de 3 minutes en résume l'essentiel.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdomadaire d’Associations Mode d'emploi

Nous vous recommandons

Concerts :  un décret qui fait du bruit

Concerts : un décret qui fait du bruit

Un décret du 7 août 2017 limite la puissance acoustique dans les concerts et festivals de plein air. Applicable depuis le 1er octobre 2018, il est contesté par les professionnels qui craignent la disparition de certains[…]

Monter un observatoire local de la vie associative

Monter un observatoire local de la vie associative

« L'association, sociologie et économie », une nouvelle édition entièrement revue

« L'association, sociologie et économie », une nouvelle édition entièrement revue

Le défaut de signature du CDD entraîne sa requalification en CDI

Le défaut de signature du CDD entraîne sa requalification en CDI